Wizzz.fr

À retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron du 14 juin !

-

À retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron du 14 juin !

Depuis le début de la pandémie mortelle du nouveau COVID-19 au territoire Français, le Chef de la république française Emmanuel Macron a tenu sa quatrième intervention solennelle ce dimanche 14 juin, dans le cadre de la lutte contre cette épidémie qui a causé la mort de plus de 29.400 cas de décès et la contamination de plus de 157.200 cas d’infection, le président français a présenté les préparatifs de la quatrième phase de la levée des mesures de restrictions qui ont été imposé pour freiner la propagation de la pandémie le 17 mars dernier.

Le président français Emmanuel Macron dans son discours prononcé dimanche soir, a salué ce qu’il a appelé la “première victoire” contre le virus Corona, annonçant de nouvelles mesures pour enfin lever les restrictions imposées par le gouvernement en raison de la pandémie mortelle du nouveau virus de COVID-19.

Il comprend la réouverture de cafés et restaurants à pleine capacité en région parisienne.
Macron a également annoncé que les écoles, les collèges et les lycées recevront tous les élèves et étudiants à partir du 22 de ce mois, et le retour en classe et la réussite seront obligatoires…

L’assouplissement des restrictions de quarantaine en raison du coronavirus a commencé le 11 mai dernier et s’est poursuivi dans sa deuxième phase début juin, dans laquelle les conditions et les cafés et restaurants ont été rouverts. Voici un résumé de ce qui a annoncé le Chef de la république dans sa quatrième intervention solennelle.

Macron a exprimé sa fierté de la gestion du gouvernement français face à la crise sanitaire provoqué par le nouveau Coronavirus, estimant qu’« il n’y a aucune raison d’avoir honte de nos résultats». Ceci, en réponse aux critiques auxquelles son gouvernement a été confronté à plusieurs reprises, dans le contexte de sa gestion de la crise.

Il a souligné que le gouvernement a dépensé “500 milliards d’euros” pour faire face à la crise de l’épidémie qui a attaqué le monde entier depuis son apparition en décembre 2019, excluant l’augmentation des impôts pour couvrir les coûts de la lutte contre la crise. Car il voit que “la seule solution : c’est en construisant un modèle économique durable et fort, et en augmentant le travail et la productivité afin de ne pas dépendre des autres”.

Macron a estimé que la pandémie du nouveau COVID-19 a révélé les “défauts et la fragilité” de la France et de l’Europe plus largement, en ce qui concerne la dépendance excessive des chaînes d’approvisionnement mondiales, de l’industrie automobile aux téléphones intelligents et aux médicaments.

Emmanuel Macron a annoncé qu’à compter de 22 juin tous les élèves peuvent se rendre à ces écoles, partout dans le territoire français les établissements scolaires se préparent afin d’accueillir tous les élèves obligatoirement à partir de la date prévue, sans mesures de restrictions.

Réouverture des frontières à compter du 1er juillet :

Le chef de la république a déclaré que les français peuvent se déplacer entre les pays du vieux continent. Et à partir du 1er juillet, les déplacements hors d’Europe seront autorisés, à condition que le pays a maitrisé la pandémie du nouveau virus de COVID-19.
Eviter toujours les rassemblements à ce stade !

Macron a appelé les Français à éviter les rassemblements au maximum, car c’est le principal moyen qui aide le virus à se propager encore une fois, il faut donc rester prudent. Concernant le deuxième tour des élections municipales pourra s’organiser dans les communes concernées dans la date prévue du 28 juin.

Le Président français a autorisé également les visites aux établissements médico-sociaux ou maisons de retraite.

Le virus du nouveau COVID-19 n’a pas encore disparu, il circule encore sur le territoire français, il faudra donc apprendre à vivre avec cette épidémie, et respecter toujours les règles de distanciation sociale.

Le président a ajouté que l’été 2020 ne sera pas pareil aux autres des années précédentes, et qu’il faudra être prudent et surveiller l’évolution du virus afin de nous préparer en cas d’une nouvelle vague épidémique.

Il a rassuré que cette nouvelle étape permettra l’accélération de la reprise de l’économie, en revanche il faut continuer à protéger les fragiles.

Le président a autorisé la réouverture des restaurants et cafés dès le lundi 15 juin dans les régions parisiennes. Les restaurants et cafés de La Guyane et Mayotte ne peuvent pas rouvrir leurs portes, à ce stade en raison de la circulation active de l’épidémie dans ces régions.

Exit mobile version