Augmentation des réclamations contre la police en FR

admin
2020-12-17T14:24:28+00:00
Actualités
admin8 juin 2020186 VuesDernière mise à jour :Il y a 4 mois
Augmentation des réclamations contre la police en FR

Les réclamations contre les forces de l’ordre ont augmenté de 29 % en France 

Les défenseurs des droits humains regrettent qu’aucune des procédures disciplinaires contraire à l’éthique qu’il a demandées n’ait été suivie d’effet.

  • Le nombre des réclamations contre les policiers est augmenté en 2019.
Les réclamations contre les forces de l’ordre ont augmenté de 29 % en France 

À l’heure où les relations entre la population et la police sont à nouveau remises en cause, le rapport annuel du Défenseur, publié le lundi 8 juin, a alimenté le débat. Si les missions de cet organisme indépendant comprennent à la fois la protection des enfants et la lutte contre la discrimination en défendant les droits des utilisateurs des services publics et en protégeant les lanceurs d’alerte, c’est dans le domaine de l’éthique des professionnels de la sécurité, qu’elle a connu le nombre de plaintes dont elle est saisi progresser le plus avant 2019: + 29%, avec 1957 plaintes.

Jacques Toubon, dont le mandat de six ans en tant que défenseur des droits prendra fin en juillet, n’a pas cessé de répéter aux gouvernements successifs combien il est important que le respect par les forces de l’ordre de l’éthique soit un élément clé de la confiance des citoyens dans l’institution. Cependant, les tensions croissantes qui ont émergé lors des manifestation sur le droit du travail en 2016, puis lors du mouvement des Gilets jaunes en 2018 et 2019, ont creusé l’écart … que les interventions du défenseur des droits ne pouvaient pas être surmontées.

Dans son rapport annuel, l’institution créée en 2011 souligne cependant que dans la grande majorité des cas, les enquêtes n’ont identifié aucun manquement à l’éthique, “ou il n’est pas possible d’établir qu’il n’est pas contraire à l’éthique”. Ainsi, en 2019, le taux de manquements observés pour les atteintes à l’éthique enquêtées par les équipes du siège représente 10,7% des réclamations.

  • Réclamations contre les forces de l’ordre – Aucune action disciplinaire

Les réclamations contre les forces de l’ordre ont augmenté de 29 % en France 

Il est basé sur des mesures prises par le gouvernement dans le cadre des manquements signalées que le bât blesse. “Dès le début de son mandat, le défenseur des droits a demandé l’ouverture d’une procédure disciplinaire dans trente-six affaires. Aucune de ses demandes, bien que rare et détaillée en termes de nombre de dossiers traités sur la même période (3 987 réclamations soit 1%), n’a pas été examinée plus avant “, déplore le rapport annuel. Cette constatation claire semble porter atteinte à l’efficacité de la mission de contrôle externe de l’éthique des forces de sécurité confiée à cet organe administratif.

Selon Claudine Angeli-Troccaz, assistante du Défenseur des droits en charge de l’éthique de la sécurité, les dossiers qui lui reviennent “mettent en évidence une crise de confiance des citoyens à l’égard des forces de sécurité et une augmentation de la violence dans l’opportunité de mener à bien la mission “. Elle souligne que “pour le bon fonctionnement des institutions démocratiques, il est désormais nécessaire de ne pas limiter les questions de sécurité à la logique comptable des mesures ou des questions de confrontation et d’escalade, de placer l’éthique au centre de l’attention du débat sur la sécurité et de faire tout son possible pour changer la culture professionnelle, condition de l’évolution des pratiques. ”

La note de l’année dernière souligne en outre l’utilisation de pratiques introduites ou tolérées par la hiérarchie, que le défenseur considère comme “illégales”, comme une technique connue sous le nom d ‘”encagement”, lorsque les forces arrêtent des personnes pendant les manifestations, les empêchant de sortir “sans cadre juridique”. De même, “des policiers portant des casques de moto intégraux ou des cagoules qui empêchent les agents d’être identifiés ont été vus dans le cadre d’activités d’application de la loi en dehors du cadre légal ou réglementaire”, note le Défenseur des droits.

  • Contrôles discriminatoires

reclamations 3 - Wizzz

L’institution dirigée par M. Toubon décide cette année de rappeler les résultats d’une étude publiée en 2016 sur la pratique du contrôle d’identité et son impact sur les relations entre la police et la population. Cette étude a révélé que seule une faible proportion de la population était affectée, même en fin de compte, par ces contrôles.

84% des répondants ont déclaré ne pas avoir été inspectés (90% de femmes et 77% d’hommes) au cours des cinq dernières années. Mais 40% des jeunes (âgés de 18 à 24 ans) ont déclaré avoir été soumis à un contrôle, parmi eux 80% des hommes perçus comme noirs, et les Arabes / Maghrébins ont affirmé qu’ils étaient soumis au contrôle. “Ces données ont mis en évidence la dimension discriminatoire de certains contrôles qui ne peuvent avoir qu’un effet négatif sur la perception du public vis-à-vis de la police”, note le défenseur des droits.

Est-ce que le nombre des réclamations va augmenter dans les années prochaines ? 

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte