Bourse: actualité des valeurs à Paris et en Europe

0
383 vues
Bourse: actualité des valeurs à Paris et en Europe

Bourse: actualité des valeurs à Paris et en Europe

Les valeurs lundi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme indiquent une ouverture d’au moins 1%:

*SANOFI a annoncé vendredi qu’il suspendrait temporairement le recrutement de nouveaux patients pour ses deux essais cliniques sur l’hydroxychloroquine et suspendrait la livraison de ce médicament en raison de questions sur ses effets secondaires.

*EDF et son partenaire chinois CGN ont annoncé lundi qu’ils avaient franchi une nouvelle étape dans la construction du projet de centrale nucléaire EPR à Hinkley Point C, dans le sud-ouest de l’Angleterre, avec l’achèvement du tablier – une plateforme en béton armé sur laquelle repose l’îlot nucléaire – réacteur no. 2, selon le calendrier convenu et malgré l’influence du coronavirus.

*L’usine de Maubeuge dans le nord du RENAULT ne va pas être fermé, mais d’autre part, elle pourrait vendre l’usine de Caudan (Morbihan) dans le cadre de la réorganisation des usines en France, a déclaré dimanche le PDG Jean-Dominique Senard.

Bourse: actualité des valeurs à Paris et en Europe

*RENAULT, PSA – Le nombre d’immatriculations de voitures neuves en France a baissé de 50,34% en mai, en raison de la fermeture des concessions automobiles en raison de l’épidémie de coronavirus et de la réduction de la population pour y mettre fin.

*UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD a annoncé vendredi avoir finalisé les ventes, annoncées en février, de cinq centres commerciaux français d’une valeur de plus de 2 milliards d’euros.

*LUFTHANSA a annoncé samedi avoir accepté les nouvelles conditions fixées par la Commission européenne concernant le plan de sauvetage de la compagnie aérienne allemande d’un montant de 9 milliards d’euros.

*VOLKSWAGEN, DAIMLER, BMW – Le ministère de l’économie allemande a proposé d’établir un programme de bonus pour l’achat de véhicules neufs pour un montant total de 5 milliards d’euros, ont indiqué dimanche deux sources proches de Reuters.

*ASTRAZENECA a annoncé d’une part que Lynparza, développé conjointement avec Merck, avait reçu une recommandation positive de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour le traitement du cancer du pancréas, et d’autre part que l’autorité américaine du médicament (FDA) avait approuvé Brilinta pour réduire le risque de première crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral chez les patients à haut risque atteints de maladie coronarienne.

*BONDUELLE a annoncé vendredi une réduction de 20% de ses taux de panne habituels, ainsi qu’une réduction du même montant des honoraires pour la participation des administrateurs et une rémunération constante des administrateurs pendant cette période de rétention. (Communiqué de presse 🙂

*CREDIT SUISSE – Fitch Ratings a abaissé vendredi les perspectives de notation du groupe bancaire suisse à « stables » contre « négatives ».

* EUROPCAR MOBILITY – Morgan Stanley abaisse sa recommandation de « pondération en ligne » sur « surpondérer ».

HSBC – Jefferies abaisse la note de «maintien» par rapport à «acheter».

* HORIZONTAL STANDARD – Jefferies note sa recommandation «d’acheter» par opposition à «sous performance».

* NOKIA – JPMorgan note sa recommandation « surpondérer » sur « neutre ».

  • Paris entame juin avec optimisme

Bourse: actualité des valeurs à Paris et en Europe

Paris (awp / afp) – La Bourse de Paris a rebondi lundi matin (+1,55%), se sentant soulagée par la modération de Donald Trump en réponse à Pékin sur Hong Kong et stimulée par des signes de reprise en Chine.

A 09:37 (07:37 GMT), l’indice CAC 40 a augmenté de 73 points à 4 768,44 points. Vendredi, la notation parisienne s’est terminée sur une baisse nette (-1,59%), tout comme les autres indices européens.

Les acteurs du marché craignaient que Donald Trump ne remette en cause les efforts consentis dans la première phase de l’accord commercial avec la Chine signé en janvier, prônant de nouvelles sanctions commerciales contre le géant asiatique.

La loi controversée sur la sécurité nationale que Pékin veut imposer à Hong Kong qui a condamné pendant plusieurs jours par le président américain, qui a calmé le jeu en demandant simplement l’abrogation du statut commercial préférentiel de l’ancienne colonie britannique avec les États-Unis.

Au final, « la réponse de Trump n’a pas été aussi difficile que le craignaient les marchés », écrit David Madden, analyste de CMC Markets.

« Mais ce n’est pas parce que Donald Trump n’a pas choisi une confrontation directe avec le gouvernement du chine au niveau commercial qu’il ne le fera pas plus tard », a expliqué l’expert.

Une fois le risque d’escalade des tensions commerciales entre l’Amérique et la Chine classé, les investisseurs pourront se concentrer sur la macroéconomie pendant la déconfinement, ce qui permettra une reprise progressive des opérations.

Article en relation avec la bourse :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici