Brune Poirson participe à une collection plastique

0
426 vues
Brune Poirson participe à une collection plastique

Brune Poirson participe à une collection plastique

La secrétaire d’État Brune Poirson a annoncé dimanche 7 juin un « durcissement des sanctions pour tous les déchets évacués sur la voie publique », notamment les masques et les gants. Depuis le début de la crise sanitaire, les masques sont au cœur de nombreuses controverses. D’abord en quantité insuffisante pour couvrir les besoins de la population, ils sont désormais produits en nombre et rendus obligatoires dans certains endroits comme les transports en commun. En conséquence, le nombre de masques jetés au sol a considérablement augmenté. Le gouvernement entend lutter contre ces incivilités qui polluent l’environnement et mettent également en danger la santé des agents qui collectent ces déchets dans la rue.

L’opération de communication a été organisée par l’association Surfrider Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, a participé le dimanche 7 juin 2020 à une collecte des déchets sur une plage du Cap Ferret. – Twitter Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, a participé, ce dimanche, à une collecte des déchets sur une plage du Cap-Ferret Invitée par l’association Surfrider.

  • Hausse des produits jetables :

Le 2 juin, le parlementaire du bassin d’Arcachon a proposé au ministre de mettre en avant la charte d’engagement « Plages sans déchets plastiques » dans le cadre de la deuxième édition du Festival de la Mer et du Littoral prévue les 26, 27 et 28 juin à afin, notamment, d’accélérer l’adhésion des communes côtières. Il a souligné la résurgence, depuis la crise sanitaire, des produits jetables tels que masques, gants et lingettes ainsi que la pollution inévitable induite.

Invité par l’association Surfrider, le ministre a collecté en moins d’une heure, près de 300 bouchons en plastique. Entre autres déchets. Brune Poirson en a profité pour annoncer le renforcement des amendes pour déversement de déchets sur la voie publique.

La date n’a pas été choisie au hasard puisque ce dimanche 7 juin est la veille de la journée mondiale des océans. Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a participé ce matin à une collecte plastique organisée par l’association Surfrider au Cap-Ferret (Gironde), dans le bassin d’Arcachon.

Brune Poirson participe à une collection plastique
  • Brune Poirson annonce « un durcissement des sanctions pour tous les déchets éliminés sur la voie publique », y compris les masques et les gants :

Un projet de décret proposé mi-juin vise à faire passer le dépôt de déchets à l’état sauvage ou sur la voie publique d’un ticket de 3e classe à un ticket de 4e classe. Brune Poirson soumettra « dans les prochains jours ce projet de décret pour saisine du Conseil d’Etat et entrée en vigueur dans les semaines qui suivent ». Pour le secrétaire d’État « Se débarrasser des déchets potentiellement infectieux en les jetant à la poubelle, c’est aussi lutter contre la propagation du virus ».

Accroupie, Brune Poirson, portant un jean, des baskets et un masque barrière, a peigné le sable de la plage de Grand-Crohot pendant près d’une heure. Accompagné du maire du Cap-Ferret, Philippe de Gonneville, et du député (LREM) de la circonscription de Sophie Panonacle, le ministre a finalement rassemblé 287 bouchons en plastique, trois semelles de chaussures, des granulés plastiques industriels, 283 bâtonnets de coton-tige, six crayons, bouteilles et canettes, 15 emballages alimentaires, 21 bâtons de sucette ou 20 litres de résidus de pêche.

Et l’entourage du ministre indique à 20 minutes : « Les gens ont l’habitude de voir des mégots de cigarettes jetés par terre, mais à la lumière de la crise de Covid-19 et de l’apparition de nouveaux déchets, s’habituer n’est plus possible, la lutte contre la pollution doit être renforcée en prenant des mesures plus radicales. Il est pour cette raison que le gouvernement a décidé de durcir les sanctions. » Les amendes pour l’abandon de déchets sur la voie publique augmentera ainsi de 68 euros à 135 euros. Il peut aller jusqu’à 375 euros dans les cas les plus graves. Le décret devrait entrer en vigueur en début d’été.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici