CAC40 : Un retour sur son niveau de mars

Mélanie DUBOIS
2020-11-11T10:41:16+00:00
Actualités
Mélanie DUBOIS11 novembre 202027 VuesDernière mise à jour :Il y a 3 semaines
CAC40 : Un retour sur son niveau de mars

Tendance de CAC40

Ressuscitera ! Le retournement de tendance, 30 minutes avant le début de 9 heures a détruit la tendance initiale de la Bourse de Paris hier, car les indicateurs avant l’ouverture donnaient des informations négatives ! Nous nous attendions à prendre des bénéfices après la forte hausse de lundi (+ 7,57%), mais au final, cette poussée a changé la donne et l’indice parisien CAC40 est de nouveau dans le vert (+0,40% atteignant 5355 points à quelques minutes de l’ouverture).

Mais la volatilité est si grande qu’il est difficile de savoir dans quelle direction le marché parisien et son indice CAC40 se dirigent réellement ce matin ! Le mouvement turbulent a prouvé que les investisseurs ont hésité le lendemain et la bonne nouvelle qu’un vaccin efficace apparaîtrait dans les prochains mois.

L’euphorie de lundi a finalement fait chuter le CAC40 à 5336 points, revenant au niveau de début mars, qui est le plus haut depuis que l’indice de Paris a rebondi de + 8,39% le 24 mars dernier. L’augmentation de la violence s’accompagne d’un passage à la « valeur », et la prolifération de tous les titres a été abattu par le confinement : aviation, loisirs, événements… Cela nuit à la valeur de « Covid », notamment pour les diagnosticiens.

Logiquement parlant, au cours d’un achat aussi important d’actifs risqués, l’or a connu lundi une journée néfaste depuis plus de 7 ans, victime d’un rebond de l’appétit pour le risque en raison de l’espoir de faire passer le vaccin anti-coronavirus. Profitant de l’incertitude de l’or ces dernières semaines, le contrat à terme du Comex de décembre a chuté de 5% pour revenir à 1 876.06 $ l’once.

Wall Street

wall street - Wizzz

Dans le contexte de l’espoir d’un vaccin anti-coronavirus efficace, Wall Street a eu des discussions frénétiques lundi, puis s’est terminé sur un ton plus complexe. Les laboratoires Pfizer ont réalisé hier une variation de (+ 7,6%) et BioNTech (+ 13,9%) ont en effet annoncé des premières évaluations très encourageantes de la phase 3 de leurs essais de vaccins candidats, jugés efficaces à 90%.

Le marché a également salué la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine, mais Donald Trump ne semble pas avoir sérieusement débattu de cela, et Donald Trump n’a pas encore admis sa défaite. Les prix du pétrole WTI ont grimpé de 8,5%, tandis que l’or a chuté de 5%.

À la clôture, l’indice Dow Jones a progressé de 2,95% à 29 157 points, le titre a augmenté de près de 5% pour atteindre un niveau record avant l’action, tandis que le grand indice S&P 500 a augmenté de 1,17% à 3,550 points après avoir battu un nouveau record lors de la séance. L’indice composite Nasdaq a reculé de 1,53% à 11 713 points, le marché boursier ayant un haut niveau de technologie et de biotechnologie.

Devises et Economie

L’Insee a annoncé que la production industrielle avait augmenté de 1,4% en septembre, après avoir augmenté de 1,1% le mois précédent. Le marché compte limiter la croissance à 0,7%. Par rapport à février (le dernier mois avant le début de confinement), la production manufacturière a encore baissé (-5,5%), tandis que la production de l’ensemble de l’industrie a chuté (-5,1%). Depuis un an environ, la production industrielle a chuté de 6%, ce qui est inférieur aux -5,5% attendus.

Aujourd’hui l’once de l’or a atteint 1877.83 $, et la parité euro/ dollar est à 1.1788 $. Le baril de Brent se négocie 44.69 $.

Valeurs en hausse 

BIC (diminué de 0.24% à 47.68 euros) a annoncé le lancement de « Horizon », son nouveau plan stratégique visant à stimuler la croissance et à assurer « des rendements décents aux actionnaires ». Cette stratégie s’inscrit dans le prolongement du plan de transformation « BIC 2022-Inventer le futur » et s’appuie sur une série de mesures qui s’appuient sur les avantages de BIC et permettront de répondre aux besoins des consommateurs et de répondre aux exigences du développement durable.

Le groupe repense ses trois grandes catégories, tout en accélérant la trajectoire d’une croissance annuelle de 5% du chiffre d’affaires de la papeterie à « l’expression humaine », du briquet à la « flamme de la vie », et du rasoir à la « lame ». Excellence, Bic prévoit que d’ici 2022, elle générera au moins 200 millions d’euros de cash-flow net par an.

Valeurs en baisse

Neoen a enregistré hier (-1,40% à 47,10 euros) Si le producteur indépendant d’énergies renouvelables confirme son objectif annuel, sa croissance au troisième trimestre sera encore affaiblie, avec un chiffre d’affaires consolidé de 669 millions d’euros, en hausse de 1%.

Chargeurs a enregistré (-3,78% 17,32 euros) : La plus forte baisse de SRD ce matin.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte