COVID-19, hydroxychloroquine: suspension des essais

admin
2021-01-07T17:52:15+00:00
Actualités
admin28 mai 202083 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 semaine
COVID-19, hydroxychloroquine: suspension des essais

COVID-19 : les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine ont été suspendus

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pris la décision de mettre en pause temporairement tous les essais cliniques qui comprennent l’hydroxychloroquine, qui a mené avec ses partenaires dans le monde contre le virus du nouveau Covid-19, en raison d’inquiétude pour la sécurité sanitaire. L’OMS a pris cette décision en se basant sur de différentes études qui mettent en garde l’utilisation de ce traitement pour les patients atteints du nouveau virus de Corona, parmi eux celle publiée il y a quelques jours dans la revue médicale The Lancet.

  • Les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine ont été suspendus ?

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé ce lundi 25 mars qu’elle avait décidé de suspendre temporairement les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine, le médicament qui a été recommandé par les spécialistes pour lutter contre la pandémie mortelle du nouveau Covid-19, et qui est inscrit sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS dans ce cadre. Selon le directeur de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus cette mesure a été prise après une étude à grande échelle qui a été publié dans la revue médicale The Lancet ce vendredi 22 mai, qui a confirmé que l’implication de ce dérivé de l’antipaludéen chloroquine pourrait provoquer la mort des patients atteints du nouveau COVID-19.

Lors d’une visioconférence le chef de l’OMS a déclaré que l’équipe exécutif de l’Essai de Solidarité, dans laquelle plusieurs hôpitaux dans le pays partenaires de l’Organisation mondiale de la santé ont mené plusieurs traitements sur des malades atteints du virus de COVID-19 pour tester leur efficacité contre le virus qui a menacé le monde depuis son apparition à Wuhan au centre de la Chine en décembre 2019, avait suspendu les essais cliniques utilisant l’hydroxychloroquine. M. Tedros a jouté que ces essais seront suspendus jusqu’à ce que les données collectées par les essais Solidarité soient vérifiées par le Data Safety Monitoring Board.

  • hydroxychloroquine – Les conclusions de l’étude publiée par The Lancent :

Une grande étude menée sur 15.000 malades atteints du nouveau virus de COVID-19 publiée ce vendredi 22 mai par la revue médicale The Lancent, a montré que l’utilisation de la chloroquine ou bien son dérivé l’hydroxychloroquine n’est pas efficace contre la maladie de Coronavirus et pourrait provoquer des effets indésirables graves, comme l’arythmie cardiaque ou bien le décès. En outre, une étude a été publiée aussi par The Lancent a montré qu’aucun de ces deux médicaments n’a bénéficié aux malades atteints du Coronavirus, après avoir examiné 96.000 dossiers des malades au sein de 671 hôpitaux dans le monde entre décembre 2019 et avril 2020.

  • Un renforcement de la vigilance est nécessaire !

Alors que plusieurs gouvernements dans le monde ont pris la décision d’appliquer un déconfinement sanitaire progressif, l’Organisation mondiale de la santé a recommandé ce lundi 25 mai l’obligation de maintenir les mesures de la séparation sociale et de renforcer les efforts pour augmenter le nombre de tests de dépistage et recenser les nouveaux cas de contamination. L’experte de l’OMS, Maria Van Kerkhove a déclaré que tous les pays doivent rester en état d’urgence sanitaire, y compris les pays qui ont enregistré une baisse du nombre de personnes contaminées.

De sa part Michael Ryan, le chef des urgences de l’OMS a aussi confirmé les déclarations de l’experte de l’OMS, incitant les pays à continuer à suivre les mesures de sécurité sanitaire et de mettre en place un plan pour éviter une deuxième vague de contamination. En revanche, il s’était opposé à l’idée que la pandémie mortelle du nouveau COVID-19 pourrait se transmettre dans des vagues saisonnières naturelles, en ajoutant que les mesures de sécurité strictes mises en place qui ont causé une diminution de transmission dans certains pays.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte