COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

admin
2020-12-07T11:31:04+00:00
santé
admin12 juin 202088 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

Une étude préliminaire a montré l’efficacité de la technique de transfert de plasma de COVID-19, causée par le SARS-Cov-2, aux personnes atteintes de maladies critiques, et a également démontré la capacité de cette nouvelle technique à accélérer le rétablissement.

Cette technique n’est pas moderne ; elle est utilisée depuis 100 ans ; les médecins transfèrent un des composants sanguins du plasma des patients qui ont été infectés par des infections graves à d’autres patients pour sauver leur vie, parce que le sang des personnes qui sont guéries des maladies causées par des bactéries et des virus garde les anticorps de ces maladies après une période de rétablissement.

Les médecins ont utilisé la technique de transfert de plasma pendant la pandémie de grippe espagnole de 1918 et ont obtenu divers degrés de succès dans le traitement des épidémies SARS en 2003, le H1N1 en 2009, et d’Ebola en 2004 en Afrique. Les scientifiques l’ont adopté en 2015 dans le cadre du protocole de traitement du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-COV).

COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

Au début de l’épidémie de COVID-19, le 20 janvier 2020, les médecins chinois ont traité des cas de COVID-19 tardifs à l’aide du plasma de convalescence des personnes qui sont guéries, et les résultats du traitement étaient prometteurs dans cinq cas publiés dans la revue JAMA.

Le 28 mars 2020, le Houston Methodist Hospital au Texas est devenu le premier centre médical universitaire aux Etats-Unis à adopter la technique de transfert de plasma dans le traitement des cas critiques de patients atteints de la maladie de COVID-19.

Le Dr James Moser, directeur de Département de la Génétiques et des Maladies à l’hôpital, déclare : “Alors que les scientifiques médicaux s’efforcent de tester les médicaments et les traitements pour le nouveau virus de COVID-19, la thérapie de la convalescence plasmatique est devenue l’une des stratégies de traitement les plus prometteuses.”

  • Est-ce le traitement est sécurisé ?

COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

Entre le 28 mars et le 14 avril, le Dr Moser et ses collègues ont mené une étude initiale auprès de 25 patients atteints des cas graves et tardifs de COVID-19 afin de déterminer si la technologie de traitement plasmatique est sûre pour les patients ou pas.

Il y a eu des signes d’amélioration chez neuf volontaires sept jours après l’expérience (36 % des participants), la situation de 19 volontaires s’est améliorée (76%), certains sont sortis de l’hôpital après 14 jours, et les chercheurs n’ont remarqué aucun résultat négatif du traitement des volontaires. Les résultats de l’étude ont été publiés dans The American Journal Of Pathology.

Mais l’une des préoccupations des gens au sujet de la sécurité de cette technique est la possibilité que le plasma puisse contenir des facteurs pathogènes, t compris la cible pathogène du traitement, mais les responsables de l’étude disent que tous les donneurs de plasma sont complétement guéris de la maladie. Ils n’ont présenté aucun symptôme de la maladie dans les 14 jours suivant le don.

Les chercheurs ont examiné des échantillons de plasma de donneurs pour confirmer qu’ils sont exempts d’un grand nombre de facteurs pathogènes, tels que l’hépatite B et C, le VIH, le virus de Chagas, le virus de Zecca et la syphilis, conformément aux critères utilisés pour les dons de sang.

Les chercheurs disent que plus de 150 personnes qui se sont rétablies de COVID-19 ont donné du plasma pour aider d’autres personnes à se rétablir, et beaucoup le font encore.

  • Amélioration clinique :

Les chercheurs ont observé que le taux d’amélioration clinique chez les patients recevant du plasma est proche des niveaux d’amélioration que les scientifiques ont documentés dans leurs rapports d’études sur le remdésivir, même si l’objectif principal de la recherche était de mesurer le sûreté et la sécurité du traitement, pas son efficacité.

Mais l’étude a été menée pour un petit nombre de participants, sans groupe témoin, et les participants ont reçu d’autres traitements expérimentaux ; 68 % ont été traités avec ribavirine l’antiviraux, et tous les participants ont reçu un traitement par l’hydroxychloroquine.

Les chercheurs ont noté dans leur rapport qu’ils n’ont pas trouvé un lien clair entre la quantité d’anticorps de COVID-19 dans le plasma et les résultats qu’ils ont obtenus, la taille de l’étude peut être trop petite pour montrer ce lien appelé “dose-réponse”. Mais l’hôpital de Houston envisage la possibilité de mener une étude plus contrôlée sur un plus grand groupe de patients.

  • Le temps le plus approprié pour le traitement plasmatique :

COVID-19 : que sait-on sur la thérapie au plasma ?

À l’heure actuelle, d’autres études sur la technologie de transfert de plasma sont en cours, avec la collaboration de plusieurs centres de recherche ; en mai, 57 établissements médicaux aux Etats-Unis ont collaboré à un projet appelé ”Projet National de plasma de convalescence COVID-19″.

L’un des fondateurs du projet, le Dr. Arturo Casdevall de l’Université Johns Hopkins a déclaré à “ Medical News Today” qu’environ 12.000 patients aux Etats-Unis ont reçu ce genre de traitement. Mais Casdevall a déclaré qu’il craint du retard de l’application du traitement qui est actuellement limité aux patients graves. Bien que les injections de plasma avec des anticorps du virus renforcent le système immunitaire dans le corps lorsqu’il est injecté dans les premiers stades de la maladie, car dans les cas graves le système immunitaire est surchauffé, causant une inflammation des poumons et la libération d’un grand nombre de cytokines, ce cas est connu comme la “tempête de cytokine”.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte