Ecoles : Des enseignants grévistes

Mélanie DUBOIS
Actualités
Mélanie DUBOIS10 novembre 202014 VuesDernière mise à jour :Il y a 4 semaines
Ecoles : Des enseignants grévistes

Certains syndicats d’enseignants, dont la plupart du Snes-FSU, ont annoncé des accords anti-coronavirus qui ne sont pas adaptés à la situation réelle dans les écoles et ont appelé à une « grève sanitaire » dans les écoles le mardi 10 novembre.

Huit jours après le début des vacances de la Toussaint, la colère ne s’est toujours pas calmée et a même augmenté progressivement.

Par conséquent, à partir du 2 novembre, un protocole sanitaire amélioré devrait être adopté dans les institutions du pays pour lutter contre la deuxième vague de coronavirus.

Mais sur le terrain, certains enseignants des écoles ont déclaré qu’ils manquaient de méthodes pour forcer leur corps à évacuer et qu’ils continuaient à faire face à des foules et à des salles de classe surpeuplées.

A cet effet, la semaine dernière (jeudi 5 novembre), le ministère de l’Éducation a décidé de renforcer le cadre existant en passant au moins 50% de cours en présentiel et de formations dans les établissements les plus intenses. Garde tes distances. Au regard de la rue de Grenelle, notamment des lycées et des écoles, face à un tel mécontentement, l’épreuve d’évaluation générale du baccalauréat a même été annulée.

Les mesures prises depuis la rentrée scolaire sont « évidemment plus difficiles à adopter dans les lycées et les écoles car les activités étudiantes sont de plus en plus fréquentes, et l’organisation de la restauration scolaire est aussi plus compliquée », Jean-Après avoir consulté le syndicat, le ministre de l’Education Mi Michel Blanquer dans une lettre au directeur.

Cependant, il ne suffit pas de satisfaire le Snes-FSU car il estime que le collège lui-même a été oublié. Par conséquent, la secrétaire générale adjointe de l’organisation Sophie Venetitay, a confirmé que le syndicat continue d’appeler à une grève saine.

En Seine-Saint-Denis, un enseignant sur deux sont en grève

coles - Wizzz

« Les syndicalistes estiment que l’université n’a rien. Par conséquent, nous continuons d’appeler à la grève mardi, notamment pour les endroits où les conditions sanitaires n’ont pas été réunies malgré la déclaration des conditions sanitaires », a-t-elle prévenu immédiatement après la décision du ministre.

Hier, un autre syndicat, également connu sous le nom de SNUipp-FSU, s’attendait à ce qu’environ 20% des enseignants fassent grève en moyenne. Cependant, dans certains secteurs, la valeur prévue est beaucoup plus élevée.

En particulier, le SNUipp-FSU prévoit que 45% des enseignants en grève en Seine-Saint-Denis, un autre pourcentage de 40% dans les Pyrénées-Orientales, dans l’Eure les statistiques ont montré un taux de 25%, en Gironde 20% et Les grèves sur la Loire ont même représenté 15%.

Estimation basée sur les déclarations d’intention des enseignants des écoles maternelles et du primaire. Cependant, pour le deuxième diplôme, puisque les professeurs d’université et de lycée n’ont pas besoin de déclarer leur identité, elle ne peut être estimée.

Aucune donnée n’a été fourni par le ministère de l’Éducation hier.

#AERATIONCHALLENGE : Des profs dénoncent des salles inadaptées

les enseignants sont appeles a une quot greve sanitaire quot ce mardi pour demander de nouvelles mesures photo patrick hertzog afp 1604959571 - Wizzz

Désormais, en se lavant les mains, en portant des masques et en gardant une certaine distance, la ventilation des espaces intérieurs est elle-même devenue un obstacle à la lutte contre le coronavirus. Mais cela n’est parfois pas pratique en classe. C’est pourquoi les professeurs ont lancé le “Ventilation Challenge” pour sonner l’alarme.

« Par exemple, nous sommes obligés d’aérer la pièce, mais dans de nombreux cas c’est une tâche impossible. Il n’y a pas de défaut des fenêtres ou la possibilité de ne pas pouvoir les ouvrir. » a tweeté un professeur sur le réseau social Twitter.

À l’appui de son appel, le professeur qui prétend être professeur d’anglais a joint plusieurs photos à son message. Sur l’un d’eux, on peut voir un rouleau de fenêtres ouvertes par du papier toilette.

Ces clichés étaient si vifs que la déclaration de « Monsieur Le Prof » (qui a été suivi par plus de 470 000 personnes sur Twitter) a atteint son objectif et s’est largement répandue.

En fait, plusieurs voix parmi les médecins poussent les Français à ventiler les lieux internes, donne une vraie résonance à cette protestation du corps professoral des écoles.

« Si vous êtes dans une pièce sans ventilation, même si vous portez un masque, parce que le virus flottera dans l’air comme une cigarette, vous pourriez finir par être contaminé. Par conséquent, la ventilation est nécessaire », a déclaré samedi soir Rémi Salomon, médecin à l’Aide-Hôpital de Paris, président de la mise en place de la commission médicale d’AP-HP.

pour plus d’article sur tout ce qui concerne l’actualité

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte