Élection américaine : Trump dit qu’elle est truquée

Clémence Bertrand
2020-11-27T15:40:28+00:00
Actualités
Clémence Bertrand16 novembre 202034 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 semaine
Élection américaine : Trump dit qu’elle est truquée

Le président américain sortant Donald Trump a publié dimanche un tweet dans lequel il a déclaré que son homologue démocrate, Joe Biden, « avait gagné en raison de la fraude aux élections », et l’a considéré par les médias mondiaux et américains comme une reconnaissance tacite par Trump de la victoire de Biden.

En quelques minutes, le milliardaire républicain est revenu pour poster un nouveau tweet confirmant son refus d’admettre « toute défaite ! » Et adhérer à la survenance de la « fraude » aux élections présidentielles, comme il l’a dit.

Après que les médias mondiaux et américains, en particulier, aient interprété un nouveau tweet publié dimanche par le président américain sortant Donald Trump comme ayant l’intention de reconnaître sa défaite aux élections présidentielles devant son adversaire démocrate Joe Biden, le milliardaire républicain est revenu pour adhérer à sa position rejetant les estimations des médias selon lesquelles Biden avait remporté la présidence.

Trump avait publié un tweet dans la matinée « Il (Biden) a gagné parce que les élections ont été truquées. Les observateurs n’ont pas été autorisés à travailler. Le dépouillement est effectué par une entreprise privée appartenant à la gauche radicale. » Le tweet était l’aveu le plus clair de Trump à ce jour de sa défaite.

  • « Je ne reconnais aucune défaite ! Les élections sont truquées. »

Mais le président américain sortant est revenu quelques heures plus tard et a publié un autre tweet dans lequel il a déclaré : « Il (Biden) n’a gagné qu’aux yeux des médias trompeurs. Je ne reconnais aucune défaite ! La route est longue. Cette élection est truquée ! »

Ce tweet est venu quelques minutes après le précédent, disant : « Les élections sont truquées. Nous gagnerons ! »

Les collaborateurs de Trump disent qu’il se prépare pour un deuxième mandat, bien que les comptes à rebours montrent que Biden a gagné.

Trump refuse de concéder sa défaite aux élections et a annoncé à plusieurs reprises qu’il avait l’intention d’annuler les résultats en déposant des recours judiciaires, malgré l’absence de toute preuve de fraude généralisée qui aurait pu gâcher les élections du 3 novembre.

Mais il semble que les deux premiers mots de son tweet du matin deux jours après avoir dit que « le temps nous dira » s’il restera président, reflétaient sa tendance à admettre sa défaite.

  • Bolton : « Je ne m’attends pas à ce qu’il parte volontairement. »

Élection américaine : Trump annonce qu’elle est truquée

Et dimanche, l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Trump, John Bolton, a déclaré à CNN que « au fil des jours, il devient de plus en plus clair qu’il n’y a aucune preuve » de fraude.

« Donald Trump a perdu … lors d’élections libres et légitimes », a-t-il déclaré. « Je ne m’attends pas à ce qu’il parte volontairement. Je m’attends à ce qu’il parte. », a-t-il ajouté.

Les principales chaînes de télévision américaines ont publié des estimations des résultats pour tous les États. Joe Biden a obtenu les voix de 306 voix du Collège électoral présidentiel américain, contre 232 pour le président sortant, le résultat inverse de 2016 lorsque le milliardaire républicain a battu Hillary Clinton.

Il est censé recompter les votes en Géorgie, où la différence est très faible entre les candidats, mais son résultat ne changera rien à la victoire de Biden, qui garantissait le nombre minimum de voix aux principaux électeurs du collège électoral chargé d’élire le président.

Les organes électoraux locaux et nationaux, y compris la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency du Department of Homeland Security, ont confirmé que « les élections du 3 novembre étaient les plus sûres de l’histoire des États-Unis ».

  • Freedom Plaza près de la Maison Blanche :

Élection américaine : Trump annonce qu’elle est truquée

Samedi, au moins 10.000 personnes se sont rassemblées au Freedom Plaza près de la Maison Blanche, agitant des drapeaux américains, dans une scène inconnue de la capitale américaine, où plus de 90% des électeurs ont voté pour Biden.

À l’instar de Trump, les manifestants ont qualifié les élections de truquées, et le soir il y a eu des affrontements entre eux et les opposants au président sortant.

Au moins 20 personnes auraient été arrêtées, dont quatre pour avoir enfreint la loi sur les armes à feu et une pour avoir agressé un policier.

« Des centaines de milliers de personnes manifestent leur soutien à (Washington). Ils n’accepteront pas d’élections truquées et corrompues ! », a écrit Trump sur Twitter, exagérant le nombre de participants au rassemblement.

Sa porte-parole, Kayleigh McEnany, est allée plus loin, rapportant « plus d’un million de personnes » participant au rassemblement.

Le cortège de Trump a croisé près des manifestants sur le chemin du golf, souriant à travers la vitre de la voiture présidentielle, alors que les manifestants le saluaient avec des chants de « Le meilleur président de tous les temps », agitant des slogans de campagne.

Plus tard, Trump a de nouveau parlé de fraude dans d’autres tweets, confirmant que des pirates avaient réussi à infiltrer certaines machines électorales et se plaignant de la partialité des médias dans les rapports sur la manifestation.

L’administration de la plate-forme Twitter a joint plusieurs des tweets de Trump qu’il a lancés au cours du week-end avec un signal avertissant les adeptes de son inexactitude.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte