Email : 9 mauvaises habitudes que vous devez arrêter

Clémence Bertrand
Lifestyle
Clémence Bertrand10 novembre 202013 VuesDernière mise à jour :Il y a 2 semaines
Email : 9 mauvaises habitudes que vous devez arrêter

Depuis combien de temps utilisez-vous l’email ? Depuis, vos habitudes de messagerie ont-elles évolué ? N’avez-vous pas appris de mauvaises habitudes ? Il est temps d’en se débarrasser, ne cliquez plus sur envoyé avant d’avoir lu ceci !

Dans cet article nous allons citer 9 mauvaises habitudes d’écriture d’email que vous avez développé, et il vous faut les éliminer.

email 1 - Wizzz

1. Être trop informel :

Commencez vos emails avec une salutation telle que « Cher [insérer le nom] » ou « Bonjour [insérer le nom] ». Utilisez des titres, tels que Dr. Bernard ou M. Dubois. Si la personne dit que c’est bien d’utiliser son prénom ou signe l’email de retour avec son prénom, suivez-la. Mais évitez d’être présomptueux, ce qui peut se retourner contre vous. Lorsque vous fermez un email professionnel, validez avec une mention telle que « meilleurs salutations » ou « sincères salutations ».

2. Emails longs :

Les emails doivent être efficaces et précis. Parce que, honnêtement, personne n’a le temps (ni la patience) de lire un email très long ! Votre question ou information a également tendance à se perdre dans un message long.

Vous voudrez rester court et doux. Si vous avez une question, posez-la juste après le salut. Si vous devez adresser plus de quelques éléments, un appel téléphonique peut être un meilleur choix.

3. Fautes de frappe :

Relisez ce que vous avez écrit mot par mot. Peu importe que ce soit un message à votre patron ou à votre grand-mère ; beaucoup de fautes de frappe et d’orthographe vous font paraître imprudent.

Utilisez toujours le correcteur d’orthographe ! Configurez-le pour que rien ne soit envoyé sans passer par une vérification orthographique au préalable. Pendant que vous y êtes, vérifiez l’orthographe du nom de la personne.

4. Utilisation d’émojis et d’abréviations :

email 3 - Wizzz

C’est bien d’envoyer à votre ami quelques émojis dans un email, bien sûr. Mais un contact professionnel, surtout si vous ne les connaissez pas, pas tellement ! Idem pour les abréviations telles que BCP ou CMB qui pourraient ne pas être comprises.

5. Lignes d’objet longues :

Les lignes d’objet présentent votre message (ou vous !). Soyez concis et évitez d’utiliser trop de détails. Ce n’est pas une phrase. C’est un morceau de son. Bons exemples : excellent candidat à l’entrevue ; Recherche de référence commerciale ; Notes de suivi de la réunion ; Dîner la semaine prochaine ?

6. Humour :

Chacun a un sens de l’humour unique et, malheureusement, le vôtre ne sera pas nécessairement apprécié par l’autre personne. Il est facile de mal interpréter une tentative d’humour dans un email, et vous ne réalisez peut-être pas si votre humour a offensé quelqu’un.

Évitez les blagues ou les commentaires que vous trouvez drôles mais qui pourraient être mal compris. Si vous avez le moindre doute, sortez-le ! Cela vaut pour ceux professionnels et personnels.

Rappelez-vous, 70% de la façon dont vous interprétez un message est le langage corporel et les expressions faciales, qui ne sont pas envoyer dans un email. L’humour ne se traduit pas non plus dans les emails, alors sautez les blagues.

7. Email en un mot :

Vous avez reçu un email de masse de votre patron, qui ne demandait pas spécifiquement de réponse. Maintenant, tout le monde répond avec des réponses en un ou deux mots : “d’accord” ou “Merci”.

Demandez-vous si un email a vraiment besoin d’une réponse. Si votre patron a posé une question, évidemment, il attend une réponse ! Mais si l’information était simplement transmise, vous n’avez pas nécessairement besoin de répondre.

8. Taper en majuscules :

L’envoi d’un message en MAJUSCULES ne doit pas être fait, même pour souligner des mots spécifiques. Il semble que vous criez sur votre destinataire, ce qui n’est jamais correct.

Si vous souhaitez mettre un mot en surbrillance, vous pouvez le souligner ou le mettre en italique. Mieux encore, faites ce que votre professeur de grammaire vous a dit et trouvez un mot plus puissant pour vous exprimer !

9. Envoyer un email après les heures de travail :

email 4 - Wizzz

Nos téléphones sont toujours connectés, et il est probable que votre destinataire lira immédiatement cet email que vous envoyez après les heures de travail ou le week-end. Dans notre monde toujours connecté, les gens peuvent se sentir obligés de vous donner une réponse tout de suite. Mais il y a parfois un faux sentiment d’urgence attaché à ces emails après les heures normales de travail.

Vous êtes peut-être un bourreau de travail, mais votre destinataire peut ne pas l’être ! Respectez les limites des gens et permettez-vous aussi d’avoir des limites. Si quelque chose est si importante, décrochez le téléphone.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte