Fête des lumières annulée ? Lyon a démenti cette décision

Mélanie DUBOIS
Actualités
Mélanie DUBOIS23 octobre 202014 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
Fête des lumières annulée ? Lyon a démenti cette décision

Pourquoi célèbre-t-on cette fête ?

La fête des lumières est à l’origine d’une cérémonie religieuse, à savoir la fête du 8 décembre, la fête de la Saine Insémination, et même la fête de la Vierge Marie. Il s’agit d’un événement très célèbre fêté pour la première fois à Lyon dans l’année 1989, et qui est devenu un événement médiatique. L’événement se tient à Lyon, en France, à la date traditionnelle de l’événement autour du 8 décembre, pendant quatre jours.

Depuis le Moyen Âge, la ville de Lyon respecte la Vierge Marie qui l’a protégé en 1643, l’année où la région du sud de la France a connu la propagation de la peste : les Alves de Lyon, la doyenne des marchands Les célébrités ont affirmé d’organiser chaque année dans la même période cette fête pour rendre hommage à la Vierge Marie si la peste stoppait de sévir.

Est-elle vraiment annulée ?

La fête des lumières 2020 est annulé. La parade populaire initialement attendue à Lyon du 5 au 8 décembre ne s’organisera pas. Cette information a été transmise par un journaliste de TF1 hier soir. Compte tenu de l’aggravation de la pandémie de coronavirus et des dernières mesures sanitaires mises en place, l’annulation semble inévitable, et elle aurait été annoncée lors de la réunion “dernière chance” tenue à la mairie.

Suite à la crise provoquée par le virus de Covid-19, la Fête des lumières n’aura pas lieu en 2020. L’événement devait initialement se dérouler du 5 au 8 décembre, et il est en alerte depuis l’annonce du passage de Lyon et de sa métropole en état d’alerte. Quelques heures après le déroulement de la réunion « dernière Chance » à la mairie, en fait, la décision de l’annulation de cette fête a été annoncé par le journaliste de TF1 hier soir.

Pas de fête à cause de Covid-19

Fêtes des lumières scaled - Wizzz

La menace d’un couvre-feu est allée bien au-delà du 1er décembre, si bien qu’elle a finalement dépassé la volonté de la municipalité. La semaine dernière, Grégory Doucet a annoncé son intention de modifier la version de ce festival des lumières en une version plus légère pour s’adapter aux nouvelles restrictions sanitaires.

En particulier, le directeur général de la ville a envisagé d’annuler tous les spectacles programmés sur la Presqu’île. L’éclairage peut être concentré dans certains endroits ouverts. « Dans de nombreux parcs lyonnais pendant quatre nuits, les artistes présenteront leurs œuvres dans un atmosphère enthousiaste et paisible. A cause de cette crise sanitaire, l’accès à ces parcs n’est pas offert aux personnes restreintes du public », ont expliqué les organisateurs.

Décision finale sera prise à la mi-novembre

Depuis, Grégory Doucet a réitéré dans un tweet que «la décision finale sera annoncée à la mi-novembre selon l’état de l’évolution de la crise sanitaire ». Et désigné : “Nous coopérons actuellement avec le gouvernement provincial du Rhône pour étudier différentes situations possibles.” Mais les dés semblent avoir été lâchés …

Pour tous les artistes participant au festival, l’annulation de la fête des lumières sera un nouveau coup dur. Mais pour les hôteliers et restaurateurs réunis dans le quartier, ils ont été durement touchés par l’enfermement au printemps dernier. Depuis l’imposition du couvre-feu dans la métropole, l’état de l’économie a connu une dégradation fatale.

La peur d’une deuxième vague plus destructrice que la première

Jean Castex a clairement annoncé que le plan santé était très difficile pour un discours d’un mois et a limité le taux d’espoir aux personnes habituées de la Fête des Lumières. Dans tous les hôpitaux du centre-ville de Lyon, l’unité de soins intensifs est déjà sous pression. Par ailleurs, les dernières données du ministère français de la Santé publique illustrent encore davantage la crainte que la deuxième vague soit plus destructrice que la première.

Dans ce cas, la direction du bureau de santé du tiendra une conférence de presse ce vendredi matin. Une occasion d’évaluer la santé de Lyon, du Rhône et de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Peut-être que cela évoque le sort du Festival des Lumières 2020 …

Pour plus d’actualités.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte