La bronchite aigue : symptômes et prévention

Mélanie DUBOIS
santé
Mélanie DUBOIS23 octobre 202028 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
La bronchite aigue : symptômes et prévention

La bronchite est due à une irritation des bronches, qui transportent l’air inhalé vers les poumons. Cette inflammation conduit à une difficulté de respiration, suite à un gonflement des parois bronchiques qui produisent par la suite de grandes quantités de mucus. La bronchite est souvent accompagnée d’une toux grave.

Pour la plupart des gens, la bronchite dure de 2 à 3 semaines, ce qui n’est pas un problème. Cependant, la toux peut durer plus longtemps. Ce type de bronchite est appelé bronchite aiguë pour ne pas confondre avec la bronchite chronique qui dure plus de 3 mois par an. L’automne ou l’hiver sont les deux saisons connus par le nombre des cas infectés par la bronchite. C’est très courant : la plupart des gens en ont au moins une fois dans leur vie.

Quels sont ses symptômes ?

Toux profonde. La toux augmente lorsqu’on est couchée et lorsque l’air extérieur est froid et sec, l’air est plein de substances irritantes, comme la fumée de cigarette.

Expectoration visqueuse transparente, jaune clair ou verte.

Inconfort général : frissons, fatigue, perte d’appétit, maux de tête, courbatures. Une légère fièvre peut survenir.

Douleur thoracique et pression dans les poumons.

Essoufflement.

Les causes de la bronchite

bronchite aigue 780x405 1 - Wizzz

La bronchite est provoquée dans la plupart des par :

Infection virale :

Elle est considérée comme la cause principale de la bronchite aiguë. Le virus est inhalé puis se propage aux bronches. Dans les états fréquents, la bronchite est souvent précédée par un rhume ou une grippe. La bronchite virale est contagieuse.

Une bactérie :

 

Les bactéries présentent une rare cause de la bronchite aigue.

Une irritation des poumons :

La respiration des fines particules peut irriter les poumons. La présence de moisissures en grande quantité peut également provoquer des irritations, tout comme la poussière ou les gaz toxiques et la fumée sur le lieu de travail. Après inhalation, ces particules déstabilisent les muqueuses des passages respiratoires. En particulier, ils déclenchent une réponse inflammatoire. Ceci est notamment véridique pour les enfants et les individus souffrant de rhume allergique ou d’anhélation.

L’asthme

Enfin, la bronchite aiguë peut également être un symptôme d’asthme. En fait, dans plusieurs études, des chercheurs ont constaté que de nombreuses personnes ont consulté les médecins pour une bronchite aigue, mais en réalité ils souffrent d’asthme sans le savoir.

Quels sont les facteurs de risque ?

L’exposition à la fumée secondaire du tabagisme

Le travail dans un milieu où il y a des produits chimiques circulant dans l’atmosphère

L’exposition à une forte pollution de l’atmosphère. A noter que le brouillard force les symptômes de bronchite.

Comment prévenir la bronchite aigue ?

Habitude de vie :

Eloignez du tabagisme et évitez de s’expose à la fumée secondaire. Des études ont montré que le tabagisme augmente l’inflammation bronchique et provoque la toux.

Renforcez votre système immunitaire. Une détente appropriée, régulière mais modérée, de l’entraînement corporel et une nutrition saine (exaucer vos besoins en protéines, vitamines et minéraux, éviter l’abus d’aliments riches en sucre et en graisses saturées, etc.) sont les piliers d’une bonne immunité. Ces mesures aident à prévenir diverses infections et leur récurrence.

Prévention de la grippe et du rhume :

Il est important de prévenir les infections courantes telles que le rhume et la grippe, car elles précèdent généralement la bronchite. Certaines mesures d’hygiène très simples peuvent minimiser le risque :

-Lavez-vous souvent les mains ;

-Mettez vos mains sur votre visage le moins possible ;

-Évitez de se réunir avec des personnes infectées.

Propriété de l’atmosphère

Il est recommandé d’éviter l’air qui augmentent ou provoquent des maladies respiratoires : gaz toxiques, poussières sur le lieu de travail, etc. Si nécessaire, entretenir l’équipement de combustion et son système de ventilation (cheminée ou tuyau d’échappement). Si vous êtes en danger, il est préférable d’éviter les activités de plein air lorsque la pollution de l’air est sévère.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte