Publicité

La France et la Chine à l’égard du virus de la COVID-19

admin
2021-02-04T15:37:38+00:00
Actualités
admin13 mai 2020193 VuesDernière mise à jour :Il y a 3 mois
La France et la Chine à l’égard du virus de la COVID-19

La France et la Chine à l’égard du virus de la COVID-19

Pékin avait demandé à Paris d’ordonner un accord d’armement avec Taiwan.

CHINE – La France a rejeté mercredi 13 mai les critiques chinoises sur l’accord d’armement avec Taiwan et l’a exhortée à “se concentrer” sur la lutte collective contre la pandémie de la Covid-19.

“Devant la crise de la Covid-19, toute notre réflexion et toutes nos forces devraient se concentrer sur la lutte contre cette pandémie”, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères après un avertissement de Pékin à Paris concernant la vente de matériel militaire français à Taiwan.

Mardi, la Chine a appelé la France à “annuler” la convention d’armement, affirmant qu’un tel accord avec une île demandée par Pékin et dirigé par une administration rival pourrait “nuire aux relations sino-françaises”.

“Dans le cadre de la déclaration franco-chinoise de 1994, la France met en œuvre une politique unifiée de la Chine et continue d’appeler au dialogue entre les deux rives du détroit”, souligne l’un des quai d’Orsay.

Taïwan, qui est devenu un bastion des nationalistes du Kuomintang après l’arrivée au pouvoir des communistes en 1949. En Chine continentale, est un sujet extrêmement sensible pour Pékin, qui considère l’île de 23 millions d’habitants comme l’une de ses provinces.

Un échange entre les pays étrangers et Taipei est identifié par Pékin avec un soutien au séparatisme taiwanais, c’est pour cela elle critique toutes les relations officielles.

Pendant de nombreuses années, Taipei a été considérée comme le représentant officiel de la Chine jusqu’à ce que l’ONU déménage à Pékin en 1971. D’autres pays et organisations internationales ont suivi le pas.

  • 2,8 milliards de dollars de ventes en 1991

L’île n’est actuellement reconnue que par 15 États à travers le monde, principalement des pays pauvres d’Amérique latine et du Pacifique. Le Vatican reste le dernier d’Europe.

“Dans ce contexte, la France respecte strictement les obligations contractuelles qu’elle a contractées avec Taiwan et n’a pas changé de position depuis 1994.” – a affirmé le ministre français des Affaires étrangères.

En 1991, la France a signé la vente de six frégates à Taiwan pour 2,8 milliards de dollars, ce qui a entraîné le gel des relations diplomatiques franco-chinoises.

  • Montée des tensions entre la France et le régime chinois

Les tensions montent entre les deux pays, un mois après la convocation de l’ambassadeur de Chine à Paris pour des commentaires sur le coronavirus, malgré une volonté mutuelle de se désamorcer à chaque incident et alors que la France a besoin de la Chine pour fournir des masques.

Pékin a lancé une vigoureuse campagne diplomatique louant la supériorité de son modèle sur l’Occident dans la lutte contre le virus du PCC (le nouveau coronavirus).

La quarantaine a été levée le 8 avril à Wuhan, berceau du nouveau coronavirus, mais de nouveaux cas font craindre une reprise de l’infection dans la métropole chinoise.

La Chine pose également des questions sur leur gestion au début de la crise et sur leur nombre record – 4 633 décès pour 82 919 cas signalés – considéré par certains comme sous-estimé, qui s’est transformé en confrontation orale avec Washington.

Le président français Emmanuel Macron a également souligné les zones grises dans la gestion de l’épidémie en Chine. Pékin, qui a corrigé le nombre de ses victimes, nie pour sa part toute dissimulation.

La marine taïwanaise a annoncé le 7 avril 2020, dans un bref communiqué, son intention de moderniser la frégate française Lafayette.

Une source proche du dossier a confirmé à l’AFP que le ministère taïwanais de la Défense avait conclu un contrat de mise à niveau du système de lanceur de leurres Dagaie qui équipe six frégates.

Selon les médias taïwanais, qui citent le site Web du gouvernement taïwanais, la transaction a coûté plus de 800 millions de dollars taïwanais (24,6 millions d’euros).

Vous aimerez peut-être aussi lire:

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte