La maitrise des contaminations à l’école en France

admin
2020-12-01T16:20:30+00:00
Actualités
admin27 août 2020100 VuesDernière mise à jour :Il y a 2 mois
La maitrise des contaminations à l’école en France

COVID-19 – France : les contaminations à l’école seront maitrisées !

Parallèlement à la reprise des études en France à partir du 1er septembre prochain, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique français, estime qu’il est “vital” que la rentrée scolaire commence à l’heure, malgré le déclenchement de l’épidémie du nouveau virus de COVID-19. Delfraissy souligne que les autorités sanitaires sont prêtes à maitriser « des cas de contamination qui seront probablement à l’école ». Delfraissy s’est opposé à des tests réguliers pour détecter le coronavirus chez les enseignants.

  • Conseil scientifique français, « Il y aura des cas de contamination dans les écoles »
La maitrise des contaminations à l’école en France

La nouvelle année académique débute en France le mardi 1er septembre 2020. Le retour à l’école cette année est caractérisé par une situation sans précédent car il survient au milieu d’une grave crise sanitaire consécutive à la propagation de l’épidémie de COVID-19 causée par le nouveau Coronavirus qui a été apparue en Chine fin décembre 2019. Le chef du Conseil scientifique français, Jean Delfraissy, s’est rendu sur le site “France Info” le 24 août pour avertir qu’”il y aura des cas de contamination dans les écoles”, rassurant que “nous allons les maitriser”.

Le responsable de cet organe consultatif qui conseille le gouvernement français sur la manière de faire face à l’épidémie a déclaré : “les études doivent commencer, j’ai annoncé dès le début qu’il y aura des cas de contamination dans les écoles, et que nous pourrons y faire face”. Puis il a ajouté : “Il y aura des contaminations parmi les enfants, et il est possible que quelques enseignants soient également infectés, mais nous savons comment gérer cela.”

“Nous sommes désormais en mesure d’effectuer des tests, et nous devons travailler plus dur en ce qui concerne l’isolement (isoler les cas positifs pour éviter l’infection), et nous devons recourir à une stratégie de gestion des risques”, a poursuivi Delfraissy. “les risques sont sans aucun doute présents”, a-t-il ajouté.

Le Professeur Delfraissy tire ses conclusions sur “les connaissances que nous avons acquises concernant la transmission du virus chez les enfants”. Il a souligné que “les enfants sont déjà porteurs du virus, mais en petites quantités”, notant que “la présence de types très agressifs du virus chez les enfants est exceptionnelle”. De plus, « nous avons remarqué que la transmission du virus dans les écoles ne se fait pas des enfants aux enseignants et aux parents, mais au contraire, des enseignants ou des parents aux enfants », a affirmé le professeur.

  • Recours à la « fermeture de la classe » en cas de contaminations confirmées :

Delfraissy souligne qu’”il est vital et nécessaire que les études reprennent” et que “nous ne pouvons pas laisser cette génération d’enfants sans école”, indiquant que le “rôle social” principal de l’école est de soutenir “les enfants des familles les plus défavorisées”. Le professeur Delfraissy dit que si la contamination est confirmée, « nous pouvons fermer la classe ». Quant à « fermer toute l’école, c’est une chose à laquelle il faut bien réfléchir avant de s’engager, car cela dépend des circonstances qui entourent telle ou telle école en général ».

Jeu-concours : tentez la chance pour gagner un abonnement d’un an d’un compte premium de la plateforme de streaming, Netflix.

Delfraissy s’est opposé au dépistage régulier des enseignants, “Nous ne ferons pas d’examen pour eux chaque semaine ou toutes les deux semaines parce que c’est impossible. » Mais, « Au moindre soupçon, que ce soit à l’intérieur, au sein de la famille ou envers un enseignant, dans ce cas je dis oui, nous allons effectuer des tests de dépistage à très grande échelle ». Enfin, le Chef du Conseil scientifique français « n’est pas contre » la distribution gratuite de masques dans les écoles.

COVID-19 – France : les contaminations à l’école seront maitrisées !

  • La situation sanitaire en France :

Lundi, le ministère français de la Santé a annoncé que le nombre de nouveaux cas confirmés de Coronavirus dans le pays était passé à 1.955 contaminations par rapport à la veille, mais que l’augmentation des nouveaux cas était moindre que les jours précédents. Le ministère a déclaré que le nombre de décès dus à la maladie de COVID-19 avait augmenté de 15 cas par rapport à la veille, atteignant un total de 30.528 décès, tandis que le total des cas de contamination par le virus atteignait 244.854.

La France a le septième plus grand nombre de décès dus au Coronavirus au monde, et le gouvernement surveille de près les chiffres pour voir s’il est nécessaire d’imposer des restrictions ou un nouvel confinement généralisé pour limiter la propagation du virus. “La propagation du virus progresse de manière significative et avec sa plus forte intensité chez les jeunes”, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Voici quelques articles, pour plus d’informations sur la COVID-19 :

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte