L’appel de Jean-Baptiste Lemoyne pour sauver la saison

0
319 vues
L'appel de Jean-Baptiste Lemoyne pour sauver la saison

L’appel de Jean-Baptiste Lemoyne pour sauver la saison

Sur BFMTV, Jean-Baptiste Lemoyne veut calmer les Français et espère que la saison touristique pourra encore être sauvée.

« Les professionnels sont prêts, ils ont des fourmis dans les jambes, l’été peut réussir. » Jean-Baptiste Lemoyne est un optimiste. Le secrétaire d’État au Tourisme, invité à BFMTV lors d’une soirée spéciale vacances, veut mentir sur les prévisions. Alors que 56% des Français ont annulé ou reporté leurs vacances, Jean-Baptiste Lemoyne les appelle en vacances.

« Il y a deux semaines, les Français ne savaient pas s’ils pouvaient partir en vacances, mais depuis l’annonce de la deuxième phase du confinement depuis 28 mai, nous avons constaté un réel frisson », a expliqué le secrétaire d’Etat. Je l’ai signalé au président de la Fédération de l’hôtellerie de plein air, il m’a dit que nous avions fait autant de réservations en quatre jours que les 44 jours précédents (…) Aux réservations, citoyens! « a lancé le secrétaire d’État.

Poussé par des spécialistes de l’industrie touristique à déconfiner plus rapidement, le secrétaire d’État assure les progrès de l’ouverture des infrastructures. « A partir du 2 juin, les parcs d’attractions peuvent être ouverts et pour les cafés et restaurants sont déjà ouverts. En quelques jours, nos hôtels ouverts sont passés de 50% à 80%. »

Mais cela s’applique toujours à de nombreux secteurs, tels que les événements, le monde de la nuit, les congrès professionnels et plus généralement toutes les réunions de plus de 5000 personnes, qui sont officiellement interdites jusqu’au 31 août.

Jean-Baptiste Lemoyne s’est également interrogé sur cette question. « Les hôtels sont vides et nous sommes en retard par rapport à nos voisins », a expliqué président du représentant de l’association des voyagistes professionnelles AhTop Jean- Bernard Falco. Nos événements et congrès ont été annulés, les voisins veulent nous les prendre, vous devez nous donner les moyens de nous battre. « Les professionnels estiment que la date de l’interdiction de réunion est le 31 août, il est trop tard.

Jean-Baptiste Lemoyne regrette cet état de fait, mais assure qu’il ne pourra pas accélérer. « Nous voulons toujours aller plus vite, mais nous devons aller pas à pas. Il n’y aurait rien de pire que de laisser aller trop vite et de s’attaquer à la deuxième vague de l’épidémie. Nous avons déjà annulé la limite des 100 km et aussi rouvert les bars et restaurants, nous continuons.  »

Pour inciter les citoyens à privilégier l’objectif de la France, le gouvernement entend communiquer massivement, y compris une campagne prochainement. «Nous avons l’intention de lancer la campagne # CetétéjevisitelaFrance avec Atout France et les territoires», précise Jean-Baptiste Lemoyne.

  • Le plan de relance de Yonne Tourisme pour sauver la saison

L’agence départementale de voyages Yonne introduit un «plan de relance» le jeudi 4 juin 2020 pour sauver la saison. Alors que les vacances d’été s’annoncent très franco-françaises, Covid-19 oblige, Yonne pense pouvoir y faire face. Le département débloque 340 000 euros pour une campagne de communication dédiée.

« L’objectif est de récupérer des clients locaux et de proximité », explique Bénédicte Nastorg-Larrouture, directrice d’Yonne Tourisme. « On estime que neuf millions de Français qui sont partis en vacances à l’étranger l’an dernier séjourneront en France cet été. Ils doivent se sentir en sécurité face aux normes de santé.

Il faut revenir à l’essentiel. Adapter notre communication à leurs attentes. « Selon elle, Yonne a tout ce dont il faut pour réussir. Profitez de cette nouvelle offre touristique. « Nous avons de nombreux petits lieux culturels de grande qualité qui permettent aux gens de partir. Route du tourisme de masse battue « – illustre-t-elle.

Ce plan, dit «Renaissance», est financé par le conseil du département de l’Yonne. « Le Département a de nombreuses difficultés financières liées à Covid-19 », a déclaré euphémisée Anne Jerusalem, vice-présidente du département. « Mais en matière d’économies, nous ne sommes pas allés à l’enveloppe touristique. D’une manière opposée, » Yonne Tourisme était accompagnée d’une agence spécialisée (Signes des Temps), qui a organisé une campagne de communication. Slogan ? « Dans l’Yonne, en Bourgogne, des vacances au goût du renouveau. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici