L’acteur français Patrick Poivey est mort

admin
2020-12-04T10:46:48+00:00
films/series
admin17 juin 202092 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
L’acteur français Patrick Poivey est mort

L’acteur Patrick Poivey est mort

Patrick Poivey est un acteur français né le 18 février 1948 à Paris et décédé le 16 juin 2020.

Très actif dans le doublage, il est connu principalement pour avoir été la voix régulière française de Bruce Willis, Kyle MacLachlan, Don Johnson, Gary Cole et Peter Stormare. Il a également été la première voix récurrente de Tom Cruise et Mickey Rourke lors de leurs débuts.

  • Sa carrière : 

L'acteur français Patrick Poivey est mort

Après une courte étude en médecine, interrompue par un grave accident de voiture qui lui a presque coûté la vie, il rejoint le Cours Simon à Paris, puis au Conservatoire, avant de rencontrer Paul Meurisse sur la scène à laquelle il associe l’amitié mêlée d’admiration au début des années soixante-dix.

C’est M. Meurisse, comme il l’appellerait toujours, qui lui a suggéré d’apprendre la post-synchronisation pour mettre du beurre entre les épinards. Sa voix, si parfaitement reconnaissable et rassurante, était l’une de celles qui pouvaient convaincre des cinéastes exceptionnels de favoriser la VF dans certains films d’action emblématiques de Bruce Willis, tels que Crystal Trap et The Last Samaritan.

Et comment oublier son travail unique sur la version française de Terminator (1985), dans lequel Poivey a doublé la voix de l’acteur Michael Biehn, le traducteur Kyle Reese, un soldat du futur venu protéger Sarah Connor du robot mortel joué par Schwarzenegger ? “J’ai dépassé le temps pour toi, Sarah, je t’aime”, a-t-il avoué un guerrier légèrement blessé dans une scène clé du film, dans laquelle la voix de Poivey est soudainement devenue romantique et désespérée entre les deux poursuites.

Le même talent émotionnel pour doubler le cachet de Charlie Sheen, ou Bud Fox à Wall Street, lorsqu’un jeune marchand pleure près du lit de son père malade. De l’action brute au sarcasme, de la rage à la paix, du jeu à la gravité, Poivey s’est battu entre des tons d’une dextérité surnaturelle.

L’acteur de 72 ans a également parfois exprimé Mickey Rourke, Tom Cruise ou Kyle MacLachlan dans “Twin Peaks”.

Sa voix est bien connue, selon plusieurs français et au fil des années, par celle de l’acteur hollywoodien Bruce Willis. Ce son appartient à l’acteur Patrick Poivey. Un de ses employeurs, Radio Rire et Chonson, a annoncé son décès le mardi 16 juin, à l’âge de 72 ans.

“Notre voix en l’air, mais notre ami surtout Patrick Poivey vient de nous quitter. Un immense artiste, un doubleur talentueux, […] un bon gars “- a annoncé la radio sur Twitter.

  • Sa voix a suivi la carrière de Bruce Willis :

L'acteur français Patrick Poivey est mort

Après une carrière théâtrale dans les années 70, il passe au doublage. Sa voix suit la carrière de Bruce Willis depuis le début de l’acteur américain dans la série Moonlight diffusée en 1985.

Patrick Poivey a aussi parfois doublé « Tom Cruise » dans « The Color of Money », « Mission Impossible », « Rain Man », mais aussi « Don Johnson » (deux flics à Miami), « Mickey Rourke » (Rusty James, 9 1/2 semaines) ou « Kyle MacLachlan » (Twin Peaks, Sex and the city). Sa voix a également été utilisée pour décrire la voix de nombreux comédiens dans des séries télévisées telles que « Dynasty » (Adam Carrington). Il a également fait entendre sa voix dans des dessins animés, des documents, des postes de radio et des publicités.

Au paradis des maîtres du micro, il vient de rejoindre le fabuleux Med Hondo, un acteur comédien et doubleur attiré de l’acteur Eddie Murphy, décédé l’an dernier à l’âge de 83 ans. Poivey, capable de plier son accent de titi parisien à tous les profils de grandes stars anglo-saxonnes, Poivey a essentiellement signé ses plus belles traces vocales en 1980, 1990 et 2000.

Il a eu une carrière intense au théâtre (où il a été réalisé par Anouilh en 1972), et même dans le cinéma comme à la télévision, devant la caméra – notamment dans plusieurs épisodes du commissaire Moulin, où il a été réalisé par son vieil ami Yves Rénier. Mais oui, pour la plupart des français, son nom est à jamais associé à de grands souvenirs de tournées de cinéma d’enfance, de soirées VHS ou de films de dimanche soir, des succès pop-corn également humanisés avec sa voix, qui est devenue notre amie. Quoi de plus noble ?

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte