Ligue des champions : le Bayern gagne l’Atletico Madrid (4-0)

Mélanie DUBOIS
Actualitéssport
Mélanie DUBOIS22 octobre 202028 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
Ligue des champions : le Bayern gagne l’Atletico Madrid (4-0)

Le Bayern Munich a lancé la campagne 2020-2021 de la meilleure façon possible deux mois après la cérémonie de sacre de la Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain. L’équipe de Hansi Flick a battu l’Atletico Madrid (4-0), grâce à Coman (28e, 72e), Goretzka (41e) et Tolisso (e 66).

Un appui sur les mêmes atouts

Rien ne semble avoir changé. Le Bayern Munich et l’Atletico Madrid ont entamé mercredi un match de ligue des champions 2020-2021, le Bayern Munich jouant contre Colchoneros. Etant les dominateurs de chaque coin du jeu, l’équipe de Hansi Flick se sont basés sur les mêmes tactiques qui leur ont permis de gagner le championnat l’année dernière. Grâce à l’attaque urgente et rapide, ils ont facilement battu les principaux adversaires du groupe A, profitant ainsi de l’occasion pour faire passer le message à tous les concurrents cette saison : ils sont les favoris de leurs successeurs.

Un manque dans l’équipe de Bayern Munich

Cependant, en entrant sur la pelouse de l’Allianz Arena, l’équipe de Bayern Munich n’était pas complète. Bien sûr, c’est un endroit plus réussi. Parce que Serge Gnabry et Leroy Sané, les deux avaient absents et d’Alphonso Davies assis sur le banc, le Bayern a pleinement participé au débat. Les partenaires de Corentin Tolisso sont placés au 4-2-3-1 ordinaire et ont bloqué l’Atletico. Lorsqu’ils ont permis à Yannick Ferreira Carrasco et à d’autres de tenter leur chance, l’équipe de Madrid ont failli rater ou tomber sur l’excellent Manuel Neuer.

Un succès en faveur de Bayern Munich

Ligue des champions scaled - Wizzz

Comme symbole, les Bavarois ont commencé cette ligue des champions comme ils avaient fini la dernière.  Après beaucoup de travail au milieu pour remettre la balle, Joshua Kimmich a envoyé le caviar à Kingsley Coman derrière Kieran Trippier. Le joueur d’origine française contrôlait et ajustaient silencieusement Jan Oblak (1-0, 28e). Le meilleur de la dernière de Ligue des champions était très visible à sa gauche, il n’a cessé de défier et de saboter les méthodes de défense de Colchoneros.

Dès le début, les vainqueurs d’Europe ont résisté à la défense rassemblée et à la combattivité du duel de l’équipe de Diego Simeone, sûrs à leur popularité. L’entraîneur allemand a également averti : « L’important est de résister aux chocs physiques et d’éviter de faire des erreurs, car une transition rapide est leur force. »

Un Bon départ de la ligue des champions

Munich vs Madrid scaled - Wizzz

Léon Goretzka était également dans l’un de ses services, doublant la mise avant la pause (2-0, 41e). Les Allemands ne sont jamais satisfaits et poursuivent leur offensive après leur retour des vestiaires. Dans un corner rejeté par Atletico Madrid, Corentin Tolisso a tiré de 25 mètres de haut dans le coin supérieur d’Oblak (3-0, 66e).

Six minutes plus tard, Kingsley Coman a de nouveau supprimé les résultats du match lorsque Thomas Muller (4-0, 72e) a bien démarré. Le Bayern a terminé avec succès le match, Diego Simone et ses subordonnés sont tombés dans le doute. Les Madrilènes sont trop doux et manquent de netteté dans la contre-attaque, tout comme Luis Suarez à côté de la plaque. Lors de la dernière huitième de finale (8-2), il a battu Barcelone, deux mois plus tard, l’Uruguayen ne pouvait plus rien faire contre le Bayern.

En fin de match, Flick s’est même permis d’effectuer cinq changements, ce qui est un coup dur pour les détenteurs du ballon autorisé par le règlement cette saison. Il a notamment rentré trois recrues : Douglas Costa, l’ancien Marseille Bouna Sarr et le prédécesseur du PSG Eric Maxim Choupo Moting, ils sont apparus pour la première fois en Ligue des champions à Munich, à la place de Coman, Benjamin Pavard et Robert Lewandowski.

« Ceci n’est pas vrai »

Lorsque le match a été joué dans un stade vide, ses paroles ont été entendues. Les médias espagnols ont rapporté que Bild a rapporté que Müller traitait particulièrement les joueurs de l’Atlético lorsqu’il s’est plaint. « Que ce que s’est arrivé ? Ceci ne peut pas être vrai. Nous avons joué contre l’Atletico Madrid, le plus grand hooligan du football mondial. Vous m’avez donné un jaune pour ça ? », a réclamé le dirigeant du Bayern.

pour plus d’actualités 

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte