Ouattara et Macron annoncent la fin du franc CFA

0
129
Ouattara et Macron annoncent la fin du franc CFA
gagner iphone 11 pro max

Ouattara et Macron annoncent la fin du franc CFA

Le président ivoirien Alassane Ouattara, s’exprimant aux côtés de son homologue français Emmanuel Macron, a annoncé samedi la fin officielle de la monnaie commune régionale soutenue par la France pour les huit pays de l’Afrique de l’Ouest, alors que le président français Emmanuel Macron était sur place à Abidjan la plus grande ville de la Côte d’Ivoire pour saluer la « réforme historique », et a déclaré de son côté que cette décision avait été prise afin de mettre un terme aux liens monétaires de la Françafrique.

Ouattara a reconnu la nécessité d’aller au-delà du CFA, qui a longtemps été considéré comme un symbole de la domination coloniale française. Le président Emmanuel Macron a souligné la nécessité pour la France de répondre à la jeunesse africaine, thème commun de son administration, et d’établir une nouvelle relation entre son pays et le continent africain.

La Côte d’Ivoire utilise le CFA ouest-africain, ainsi que le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo toutes les anciennes colonies françaises. La Guinée Bissau utilise également le CFA, et est la seule du groupe à ne pas être une ancienne colonie française. Le président français l’a saluée comme une « réforme historique », ajoutant que « l’Eco verra le jour en 2020 ».

Le Franc CFA est désormais officiellement appelé Eco :

Le franc CFA a été créé en 1945, connu sous le nom de « Colonies Françaises d’Afrique ». Il a ensuite été remplacé par « Communauté Financière Africaine » en Afrique de l’Ouest et « Coopération Financière en Afrique Centrale » en Afrique centrale.

Le franc CFA, qui était initialement arrimé au franc français et lié à l’euro depuis près de deux décennies, sera désormais officiellement appelé Eco. L’éco restera fixé à l’euro, comme l’avait préconisé Ouattara, bien que les dépôts requis des nations africaines dans les coffres français soient désormais éliminés et que la France n’occupe plus de siège sur la banque centrale ouest-africaine liée à l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine).

Emmanuel Macron lors de la conférence annonçant le changement :

Aucun autre pays ne partage la langue, la culture et le rêve de la Côte d’Ivoire et du continent africain comme la France, aucun. « Mais trop souvent aujourd’hui, la France est littéralement perçue en termes de domination et de signes extérieurs de colonialisme qui existaient, ce qui était une profonde erreur. Une faute de la République française », a-t-il ajouté.

« En tant qu’économiste, pour moi, le franc CFA est plus qu’un symbole du système monétaire, qui est conçu pour organiser les pays africains d’une manière qui traite l’intérêt des entreprises françaises, du gouvernement français et plus généralement des entreprises européennes », dit-il. RFI.

La France signe un nouvel accord de coopération monétaire :

Autre nouvelle économique qui ressort de la visite de Macron : le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a signé un nouvel accord de coopération monétaire avec l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA), qui comprend les mêmes garanties monétaires françaises qu’auparavant, a expliqué Sylla.

« Cela signifie que ce lien néocolonial est toujours là … il ne devrait plus y avoir d’accord de coopération monétaire entre la France et les pays africains », dit-il.

Dans une interview accordée à RFI à Abidjan, Le Maire a déclaré que les États membres seraient en mesure de décider ce qu’ils voulaient faire avec leur argent, et que cette garantie ne serait qu’un dernier recours.

La Maire explique ensuite qu’il faut savoir que la France se tiendra aux côtés des Etats membres de la zone en cas de crise. La garantie monétaire signifie que les francs CFA ont une convertibilité illimitée en euros. Les transferts entre zones seront également facilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici