reCAPTCHA: l’efficacité du test “Je ne suis pas un robot”

admin
2021-01-06T17:29:57+00:00
Actualités
admin1 juin 2020455 VuesDernière mise à jour :Il y a 10 mois
reCAPTCHA: l’efficacité du test “Je ne suis pas un robot”

reCAPTCHA: l’efficacité du test “Je ne suis pas un robot”

“Je ne suis pas un robot” ou “I’m not a robot” est l’un des versions de reCAPTCHA. Utilise plusieurs méthodes afin de détecter si l’utilisateur est un humain ou un robot, prouvant qu’il est plus efficace que son prédécesseur, CAPTCHA qui utilise des textes déformés, mais la plupart de robots existants peuvent répondre à ce test avec un taux de succès de 99,8%.

L’internet rend notre vie beaucoup plus facile ; chaque information et produit vous prend juste un clic. Voulez-vous vendre vos meubles ? Allez sur n’importe quel site de marketing. Vous voulez envoyer de l’argent sans quitter votre chambre à coucher ? Vous pouvez utiliser internet pour accéder à la banque. Vous voulez en savoir sur ce que vous aimez ? Parcourez les différents BLOGS de nombreuses personnes qui les pratiquent.

reCAPTCHA: l’efficacité du test “Je ne suis pas un robot”

Mais bien sûr, chaque nouvelle technologie qui nous offre beaucoup d’avantages ; sera accompagnée par de nombreux inconvénients ; l’un d’eux est d’empêcher l’accès des robots aux navigateurs Internet.

Les problèmes des robots vont de la fraude financière au déchargement des marchandises sur les sites de commercialisation ; ces robots peuvent provoquer beaucoup de problèmes aux utilisateurs d’Internet.

Parmi les dernières méthodes technologiques découvertes pour empêcher les robots de surfer sur Internet : la version reCAPTCHA, une simple clique peut faire la différence entre les humains et les robots.

Les navigateurs et nombreux sites doivent utiliser le test “Je ne suis pas un robot” ou “I’m not a robot” pour de nombreuses raisons ; Ces robots peut être formés pour faire beaucoup de choses dangereuses, car ils peuvent créer des comptes dans plusieurs sites, donc le nombre d’utilisateurs du site est considérablement augmenté, ces comptes sont utilisés pour le vandalisme dans d’autres sites, et ces robots peuvent envoyer un grand nombre de spam.

Les pirates Internet peuvent utiliser (attaques de dictionnaire) car ils peuvent entraîner des robots pour essayer tous les mots dans le dictionnaire pour révéler le mot de passe de l’utilisateur. Ces robots peuvent laisser une note de cinq étoiles sur un produit qui ne mérite pas cette marque. C’est la raison pour laquelle CAPTCHA a été créé, pour révéler l’identité de qui se tient derrière l’écran.

CAPTCHA c’est l’abréviation du nom anglais qui signifie (test public de Turing complétement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs), ce système a été développé à l’aide de nombreux scientifiques de l’université Carnegie-Mellon et la société IBM en 2000, en utilisant des images déformées, clips audios, ou des casse-têtes pour différencier les humains et les robots.

Cette méthode a été utilisée parce que les textes déformés sont difficiles pour les robots, mais les humains peuvent facilement les comprendre. Le nombre d’utilisateurs de CAPTCHA a atteint 200 millions, ce qui signifie 500 milles heures de traduction des textes déformés.

reCAPTCHA: l’efficacité du test “Je ne suis pas un robot”

Les experts de l’Université du Michigan ont voulu transformer cette propriété en une autre chose utile, utilisant CAPTCHA pour numériser les livres classiques, et de l’utiliser dans les textes déformés, créant reCAPTCHA, qui a fourni deux résultats positifs : Enlever les robots, et convertir les textes en copies numériques.

Cette version est créée en 2009 et le géant de la Tech Google a continué à le développer pendant plusieurs années avant sa sortie.

Le 14 avril 2014, Google a révélé que les robots pouvaient résoudre le test avec un taux de succès de 99,8 %. Ces robots ont développé la capacité de traduire les textes déformés, et Google a donc considéré que le système CAPTCHA n’était pas fiable.

ReCAPTCHA a été lancé pour l’utilisation le 14 décembre 2014. Il est basé sur une simple question “Je ne suis pas un robot” à l’intérieur d’une petite boîte, il n’y a pas de tests, il n’y a pas de textes et d’autres.

Ce système est basé sur plusieurs étapes que l’utilisateur suit avant d’appuyer sur le bouton “Oui”. Google a publié certaines des étapes utilisées dans ce test. La version reCAPTCHA utilise une analyse de risque sophistiquée pour identifier l’utilisateur.
Le système suit comment le curseur se déplace, comment le formulaire est rempli, et de nombreuses autres étapes que le géant américain n’a pas révélé pour maintenir l’efficacité du test.

CAPTCHA n’a jamais cessé d’être utilisé ; Google l’utilise parfois pour accompagner le test de reCAPTCHA lorsqu’il détecte une présence étrange qui ne peut être détectée à l’aide d’un seul test. Cependant, les images ont été remplacées par les textes déformés, et le test que l’utilisateur détecte l’image du chat, par exemple, parmi un certain nombre d’autres images.

  • reCAPTCHA – Ces tests sont-ils efficaces ?

Google dit de nombreuses autres plateformes Internet, tels que Snapchat et Humble Bundle, qui a utilisé cette version récente, a signalé que les utilisateurs avaient été en mesure d’accéder à la page d’accueil du site plus rapidement.

Pour la sécurité, reCAPTCHA est plus sûr car il utilise beaucoup d’étapes pour identifier l’utilisateur, contrairement à son prédécesseur, CAPTCHA, qui n’a utilisé qu’une seule étape.
La nouvelle version est également utile pour ceux qui ont des problèmes de vision, car ils ne passent pas beaucoup de temps à révéler le texte écrit. Le système continue d’évoluer jour après jour ; des étapes supplémentaires sont ajoutées à ses algorithmes.

Nous pouvons dire que le problème des robots ne disparaîtra pas dans un proche avenir, mais maintenant, nous les humains nous avons la meilleure utilisation des navigateurs numériques.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte