Ryanair veut réduire les salaires jusqu’à 20%

admin
2020-12-24T17:10:08+00:00
Actualités
admin2 juin 2020187 VuesDernière mise à jour :Il y a 4 mois
Ryanair veut réduire les salaires jusqu’à 20%

Ryanair veut réduire les salaires jusqu’à 20% ou faire face à des licenciements

La compagnie low-cost irlandaise prévoit de licencier un quart de ses pilotes en France et propose cette année des baisses de salaire allant jusqu’à 20% pour les pilotes et 10% pour les agents de bord et stewards.

Selon plusieurs documents confidentiels que RTL a pu obtenir, Ryanair, affectée par les conséquences économiques de la crise du Covid-19, a fait une offre très faible au personnel français. La compagnie aérienne a proposé aux pilotes basés en France une réduction de 20% des salaires (fixes et variables), sous peine de licenciement d’une partie des effectifs.

Cette baisse débutera à partir du 1er juillet 2020. Les pilotes retrouveront progressivement leur salaire à 100% après 5 ans. La perte de revenus dans 5 ans sera de 12%. Ryanair souhaite également appliquer des salaires encore plus bas aux nouveaux pilotes et copilotes. De plus, aucune augmentation de salaire ne sera possible avant le 30 juin 2025.

  • Ultimatum et menaces de licenciement
Ryanair veut réduire les salaires jusqu'à 20%

Cet ultimatum a été soumis au Syndicat national des pilotes d’aviation (SNPL), demandant une réponse dans un délai maximum de 5 jours. Si ce n’est pas le cas, Ryanair n’a d’autre choix que de licencier 29% des pilotes et 27% des copilotes jugés licenciés. Sur les 81 pilotes détenus par l’entreprise dans 3 bases françaises à Marseille, Toulouse et Bordeaux, il y a 23 pilotes.

La section Ryanair du SNPL a décidé de coopérer à la mise en œuvre de la convention collective de performance, “en attendant des jours meilleurs”, et affirme qu’en retour, elle a obtenu l’engagement de Ryanair de ne pas procéder à des licenciements des pilotes.

  • Hôtesses et stewards concernés

Dans d’autres documents confidentiels que RTL a pu obtenir, Ryanair offre également aux agents de bord et stewards une réduction de 10% de leur salaire à partir du 1er juillet 2020. D’ici le 1er juillet 2025, lorsque le personnel de cabine récupérerait l’intégralité de son salaire. Il n’y aurait pas non plus d’augmentation de salaire pendant 5 ans. De plus, les nouveaux participants recevraient un salaire 10% inférieur à celui de leurs collègues.

L’entreprise souhaite également que le personnel de cabine travaille moins de 2 000 heures par an à 1 600 heures par an, ce qui entraîne une baisse des salaires de 1 539 EUR par mois à 1 231 EUR par mois, y compris pour les nouveaux entrants.

  • “Un chantage au licenciement”
Ryanair veut réduire les salaires jusqu'à 20%

Des tarifs inférieurs au salaire minimum, comme le rapporte le Syndicat national du personnel de la navigation commerciale – Force ouvrière (SNPNC-FO), qui condamne également dans un communiqué de presse le “chantage au licenciement” et la pression constante exercée sur les salariés pour qu’ils acceptent les baisses de salaire dans les meilleurs délais possible et sans consultation appropriée.

Le syndicat majoritaire chez Ryanair a déclaré avoir demandé des “explications justifiant la perte de rémunération attendue”, mais “la société n’a pas jugé important de fournir des informations exactes”. Quant aux pilotes, si le contrat n’est pas signé dans les 5 jours, l’entreprise menace d’en licencier 27, sur environ 160 basés en France

  • Ryanair confirme les suppressions d’emplois

Ryanair a contacté RTL et confirme la perte de 3 000 emplois sur l’ensemble du réseau européen, mais ne fournit pas de données précises sur les licenciements prévus en France. En outre, Ryanair confirme également qu’elle est en pourparlers avec les syndicats français sur des mesures d’économies extraordinaires raisonnables, y compris des réductions de salaire temporaires allant jusqu’à 20% pour les pilotes les mieux rémunérés et jusqu’à 10% pour le personnel de cabine, rétablies proportionnellement dans les 5 ans. “

La compagnie ajoute que “ce sont des mesures raisonnables et limitées dans le temps pour préserver autant d’emplois que possible lorsque toutes les compagnies aériennes européennes réduisent leurs emplois pour survivre à cette crise sans précédent”.

Enfin, la société irlandaise affirme que 99% de sa flotte est immobilisée depuis 4 mois et qu’elle est confrontée à un “nouvel environnement avec des prix encore plus bas et des distorsions de concurrence causées par la perte de ventes des compagnies aériennes inefficaces qui ont reçu 30 milliards d’euros d’aides publiques illégales.

  • Des procédures judiciaires prévues

“Ceci est inacceptable !” tonnes Maître Fiodor Rilov, avocat SNPNC-FO Ryanair et CSE. “Nous ne pouvons pas utiliser la crise causé par cette pandémie comme excuse pour introduire des baisses de salaires importantes et pour contester toutes les garanties que les employés ont réussi à retirer de la gestion difficile en quelques mois. Les réserves de Ryanair sont considérables », a ajouté l’avocat. Il a également déclaré à RTL que la procédure judiciaire se déroulerait dans les prochains jours, car SNPNC-FO espère que Ryanair “respectera la loi française”.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte