Migraine abdominale : tout ce que vous devez savoir

Clémence Bertrand
santé
Clémence Bertrand10 novembre 202018 VuesDernière mise à jour :Il y a 4 semaines
Migraine abdominale : tout ce que vous devez savoir

Migraine abdominale : définition

Il s’agit d’une maladie qui affecte le plus souvent les enfants. Dans ce cas, contrairement à la migraine, la douleur se concentre dans l’abdomen et non dans la tête.

La migraine abdominale touche généralement les enfants de 7 ans à 10 ans, mais il peut parfois toucher les adultes.

Elle peut être facilement confondue avec des maladies infantiles plus courantes telles que la colopathie fonctionnelle et la maladie de Crohn.

migraine symptômes scaled - Wizzz

Symptômes de la maladie : 

Le principal symptôme est une douleur abdominale dans la zone autour du nombril, ce symptôme est caractérisé par une douleur sourde ou des crampes, son intensité varie de modérée à sévère.

Nous trouvons également les symptômes suivants :

  • Nausée et vomissements.
  • Perte d’appétit et diarrhée.
  • Maux de tête.
  • Pâleur de la peau.

Chaque épisode de migraine abdominale dure entre une et 72 heures. Les symptômes sont similaires aux nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal qui affectent les enfants.

La différence c’est que les symptômes d’une migraine abdominale se présentent sous forme d’attaques, avec des intervalles de jours à mois sans aucun symptôme, et la douleur est la même dans chaque épisode.

Causes de la maladie : 

Les médecins ne connaissent pas la cause sous-jacente de la migraine abdominale et peuvent partager les mêmes facteurs de risque de migraine.

Une théorie suggère que la migraine abdominale présente un défaut de communication entre le cerveau et le GI. Une étude a trouvé un rapport entre la migraine abdominale et la lenteur de selles.

Cette maladie est plus fréquente chez les enfants qui ont des parents migraineux.

Nous trouvons ce type de maladie souvent chez les filles. Parmi les déclencheurs de la maladie nous trouvons l’excitation, l’anxiété et le stress, car les changements d’humeur peuvent provoquer la libération de produits chimiques qui déclenchent les symptômes de la maladie.

Les autres déclencheurs potentiels comprennent :

  • Nitrates et produits chimiques dans la viande et le chocolat transformés.
  • Avaler de grandes quantités d’air.
  • Fatigue, épuisement et stress émotionnel.
  • Faim et manque de sommeil.
  • Mal des transports et lumières clignotantes.

Traitement de la maladie : 

migraine trt - Wizzz

Il n’existe aucun traitement approuvé pour ce type de maladie. Parmi les options de traitement figurent :

Anti-inflammatoire non stéroïdiens (comme l’ibuprofène) : les résultats de la recherche sont contradictoires de l’efficacité de ces médicaments dans le traitement de la migraine abdominale. Mais, ils peuvent aider si une personne les prend dès que les symptômes commencent.

Antiémétiques (comme le métoclopramide) : ces médicaments sont utiles si une personne à des nausées et des vomissements.

Thérapie de réhydratation : elle est utilisée pour restaurer les liquides perdus par le corps en raison de vomissements et de la diarrhée.

Bêta-bloquants (comme le propranolol) :  ils réduisent la pression et aident à prévenir la migraine abdominale.

Assurez-vous que votre enfant dort suffisamment, prenne des repas à des heures régulières pendant la journée et boit des quantités adéquates de liquides décaféinés. Et s’il vomit, assurez-vous de lui fournir des quantités adéquates de liquides pour prévenir la déshydratation.

Diagnostic de la maladie : 

migraine abdominale diag - Wizzz

Il est difficile de diagnostiquer la migraine abdominale puisqu’elle présente des symptômes similaires à d’autres maladies courantes chez les enfants.

Les enfants atteints de la migraine abdominale ont souvent des parents migraineux. Elle est diagnostiquée chez les enfants en répondant aux critères suivants :

  • Au moins 5 crises, chacune d’une durée d’une à 72 heures.
  • Douleur sourde.
  • Au moins deux de ces symptômes : (Nausée et vomissements, perte d’appétit et diarrhée, fatigue, maux de tête et sensibilité à la lumière et aux sons, pâleur de la peau.)

Par la suite, le médecin réalise un examen clinique. Bien que d’autres maladies puissent être exclues en fonction des antécédents médicaux et de l’examen clinique, des examens supplémentaires tels que l’échographie et l’endoscopie peuvent être effectués pour exclure certaines maladies présentant des symptômes similaires, tels que :

  • Reflux gastro-œsophagien et ulcères peptiques.
  • Maladie de Crohn et colopathie fonctionnelle.
  • Cholécystite et certaines maladies rénales.
Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte