Trump, la crise “va empirer avant de s’améliorer”

admin
2020-12-02T17:47:36+00:00
Actualités
admin22 juillet 202085 VuesDernière mise à jour :Il y a 1 mois
Trump, la crise “va empirer avant de s’améliorer”

COVID-19 – Trump, la crise «va empirer sûrement avant de s’améliorer »

Le président américain Donald Trump a mis en garde mardi contre la propagation de l’épidémie de coronavirus dans son pays, affirmant qu’elle “va empirer inévitablement avant de s’améliorer”.

Cela vient à la lumière de l’enregistrement de 60.000 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures pour le 8ème jour consécutif. Trump a de nouveau abordé la question des masques, appelant tout le monde à les porter.

  • Trump obligé de changer le ton sur le COVID-19 !

Trump a admis mardi lors de sa première conférence de presse depuis fin avril sur le Coronavirus, appelé « virus chinois », l’ampleur de la pandémie de COVID-19 aux États-Unis, avertissant que la crise «va inévitablement empirer avant de s’améliorer ».

“La crise du COVID-19 va inévitablement empirer avant de s’améliorer. Je n’aime pas dire ça mais c’est la vérité”, a déclaré Trump aux journalistes à la Maison Blanche.

« Certaines régions de notre pays ont très bien contenu l’épidémie, tandis que d’autres ne l’ont pas bien contenu », a-t-il ajouté.

Trump a également souligné « une augmentation inquiétante des cas d’infection par le nouveau COVID-19, dans de nombreuses régions de notre Sud ».

Le président américain a appelé « tout le monde » à porter des masques lorsqu’il ne peut pas respecter les règles de la séparation sociale, afin d’éviter la propagation de l’épidémie mortelle de COVID-19 qui a tué 141.000 personnes aux États-Unis depuis son apparition au pays.

« Nous demandons à tout le monde que lorsque vous n’êtes pas en mesure de maintenir la séparation sociale, mettez des masques », a-t-il dit.

« Que vous aimiez le masque ou non, cela aura un impact. Il aura un impact et nous avons besoin de tout ce que nous pouvons obtenir », a poursuivi Trump.
L’hôte de la Maison Blanche a souligné que l’objectif « n’est pas seulement de gérer l’épidémie mais de l’éradiquer. »

“Les vaccins arrivent et ils viendront beaucoup plus tôt que quiconque ne le pensait”, a-t-il déclaré, réitérant son espoir que le virus va disparaître, en ajoutant qu’il va surement disparaître.

  • Plus de 60000 infections pour le 8ème jour :

COVID-19 – Trump, la crise «va empirer sûrement avant de s'améliorer »

Pour le huitième jour consécutif, les États-Unis ont enregistré mardi plus de 60.000 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, selon les données publiées par l’Université Johns Hopkins, un point de référence dans le suivi des cas de contaminations et de décès dus à la pandémie de Covid-19.

Selon les données de Johns Hopkins mardi, le nombre total d’infections par le COVID-19 aux États-Unis est passé à plus de 3,89 millions, dont 68.524 cas enregistrés au cours des dernières 24 heures.

Covid-19 a également causé 961 décès aux États-Unis au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total des morts de l’épidémie mortelle dans le pays est de 141.883 morts, selon l’université et son siège à Baltimore, Maryland (nord-est).

Les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19, en termes de décès et d’infections, avec une grande différence des autres pays du monde.

  • Nombre d’infections de 2 à 13 fois plus !

Trump, la crise "va empirer avant de s'améliorer"

Selon des données publiées mardi dans une étude des Centers for Disease Prevention and Control, le nombre de personnes infectées par le coronavirus aux États-Unis au printemps était en fait entre deux à 13 fois le nombre officiellement enregistré pour les infections, en chiffres qui confirment que l’infection virale est transmise par des personnes qui ne savent peut-être pas qu’elles sont infectées.

Cette autorité sanitaire gouvernementale a signalé qu’entre mars et juin, elle avait effectué des tests de laboratoire sur des échantillons dans les banques de sang de dix régions des États-Unis pour rechercher des anticorps contre la maladie Covid-19, pour voir si ceux qui avaient le sang étaient infectés par le virus, même s’elles ne présentent pas des symptômes de la maladie.

La commission a indiqué que les résultats de ces tests montraient qu’entre 1 et 5,8% de la population de ces régions était infectée par le virus pendant cette période, à l’exception de New York, où le taux d’infection par le virus au 6 mai atteignait 23,2% de la population, soit un quart de la population de la ville.

La conclusion la plus marquante de cette étude est que des centaines de milliers d’Américains ont été infectés par le COVID-19 sans le savoir et ont contribué à transmettre l’infection à d’autres et le pourcentage d’Américains qui ont été infectés par le virus jusqu’à la fin du printemps était toujours au niveau de 5%, soit en dessous du niveau nécessaire pour former une immunité collective.

Il est probable que la prochaine vague de contrôles des CDC augmentera considérablement le nombre de personnes infectées en Floride et dans d’autres régions du pays où la maladie s’est propagée depuis juin.

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte