Publicité

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Clémence Bertrand
2020-11-27T08:31:44+00:00
technologie
Clémence Bertrand26 novembre 2020374 VuesDernière mise à jour :Il y a 7 mois
Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Vitesse site web – L’une des choses les plus ennuyeuses que vous puissiez rencontrer pendant que vous travaillez est que les sites Web sont lents à répondre, non seulement aux humains, mais les moteurs de recherche les excluent également  des résultats de recherche.

18 conseils que vous pouvez suivre pour ne pas gêner vos visiteurs :

1. Simplifiez le code :

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Les développeurs ont rendu la création d’un site Web assez facile et directe. Comme un ensemble de modèles prêts à l’emploi vous aidera à concevoir le votre facilement, ces modèles ont un inconvénient, car ils peuvent inclure un code désordonné qui peut le ralentir.

Pour contourner ce problème, vous pouvez supprimer tout le code et la mise en forme inutiles dans les fichiers HTML, CSS et JavaScript.

Ce processus est appelé « miniaturisation » et vous pouvez utiliser des outils en ligne simples pour vous aider à démarrer. Si vous utilisez WordPress, le plugin « Autoptimize » peut être utilisé.

2. Pression sur le site :

Les sites Web ne prendront pas longtemps pour devenir gros et lourds. Toutes les images, textes, fichiers HTML, CSS et JavaScript augmentent rapidement en taille. L’un des meilleurs mécanismes pour accélérer les sites Web consiste à activer la compression avec « Gzip ». Cela réduira la taille de la réponse HTTP, réduisant ainsi le temps de réponse.

Vous devrez activer le module de compression approprié sur votre serveur Web avant de l’activer pour le site Web en modifiant le fichier « htaccess ».

3. Améliorez et ajustez les images :

Les images sont parmi les parties les plus lourdes d’Internet et généralement les plus lentes à charger.

Au lieu de redimensionner de grandes images via HTML, vous pouvez redimensionner toutes les images de votre site à une taille appropriée.

Vous pouvez conserver une liste des tailles d’image pour les différents éléments de votre site pour vous assurer de ne pas charger plus de pixels que nécessaire. Si vous avez un site Web avec beaucoup d’images, vous devriez également envisager de les compresser. Un outil populaire pour cela est : reSmush.it.

Cet outil fonctionne avec tous les systèmes de gestion de contenu (CMS) populaires et il existe également une version compatible « Linux CLI » pour la compression d’images à utiliser sur des sites statiques. Vous pouvez également utiliser Compressor.io pour compresser plusieurs images.

4. Téléchargement lent multimédia :

Un chargement lent signifie que les images, les vidéos et les iframes sont chargés dès que l’utilisateur fait défiler la page pour les voir.

Auparavant, cette méthode était implémentée à l’aide de JavaScript et le chargement lent n’était pas intégré aux navigateurs Web.

Actuellement, les utilisateurs de WordPress disposent de plusieurs options, notamment : Lazy Load de WP Rocket et A3 Lazy Load conçu pour les appareils mobiles.

5. Utilisation de liens de partage sur les réseaux sociaux :

Actuellement, nous devons tous partager notre contenu sur les réseaux sociaux. Avec HTML, vous pouvez tirer parti des outils de création de liens comme Free Share Link Generator qui vous aident à générer des liens de partage pour Facebook, Twitter, LinkedIn et Pinterest sans avoir recours aux iframes ou à JavaScript. Comme d’habitude, les utilisateurs de WordPress ne sont pas à court de plugins qu’ils peuvent utiliser à cet effet, notamment Social Warfare et Grow.

6. Désinstallez les plugins inutiles :

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Un système de gestion de contenu comme WordPress peut avoir de nombreux plugins qui peuvent ajouter des fonctionnalités utiles à votre site. Cependant, avoir trop de modules complémentaires peut ralentir votre site, vous ne devez donc exécuter que ceux dont vous avez besoin.

Tous les plugins ne sont pas conçus avec la même qualité, vous pouvez donc accélérer votre site en remplaçant des plugins lents par des alternatives plus rapides. GTmetrix analyse votre site gratuitement et vous montre une liste de plugins lents et une suggestion pour les remplacer.

Les utilisateurs de WordPress peuvent également utiliser Query Monitor pour effectuer une analyse détaillée des plugins utilisés sur leur site Web. Bien sûr, n’oubliez pas de supprimer le plugin Query Monitor lui-même lorsque vous avez terminé.

7. Réduisez les redirections :

Lors du déplacement et de la suppression de pages, des redirections sont souvent nécessaires. C’est le meilleur moyen d’éliminer les liens rompus. Bien que les redirections 301 valent mieux que les erreurs 404, elles ne sont pas idéales, car elles ralentissent le temps nécessaire au navigateur pour atteindre la version correcte de la Page.

Vous pouvez utiliser le vérificateur de redirection en masse de Screaming Frog pour analyser les redirections sur votre site et essayer de réduire leur utilisation.

8. Soumettez moins de requêtes HTTP :

La réduction des requêtes HTTP est un bon moyen d’améliorer votre site. Chaque élément que vous ajoutez à la page se traduit par une requête HTTP. Plus le navigateur doit faire de requêtes, plus la page se charge.

Vous pouvez utiliser les outils de développement dans le navigateur et basculer vers l’onglet réseau pour afficher les requêtes HTTP en détail, et vous aurez une idée des fichiers qui prennent le plus de temps à charger, puis vous pourrez rechercher les fichiers qui peuvent être combinés – en particulier les fichiers CSS – et ceux qui peuvent être séparés.

9. Mettez CSS avant votre code :

Le classement et le code des pages affectent la façon dont le site se charge. Vous devez toujours placer votre CSS en haut de la partie head. Cela permet au navigateur de charger votre CSS, afin que les utilisateurs puissent voir le contenu lorsqu’ils chargent votre site.

Javascript doit être à la fin du classement ; parce que les navigateurs doivent d’abord analyser Javascript avant de pouvoir passer à l’étape suivante. Si vous placez le code avant le contenu réel, les utilisateurs regarderont une page vierge lors de l’exécution de JavaScript.

10. Utilisez l’ancienne technique si possible :

Publicité

En utilisant un langage de programmation comme PHP, vous pouvez faire des choses qui ne sont pas possibles avec HTML. Mais le traitement PHP prend plus de temps que l’analyse HTML, évitez donc de demander des informations par PHP, si HTML peut être utilisé.

De même, il n’est pas toujours judicieux d’utiliser le mécanisme d’importation CSS pour inclure des styles de page externes sur les pages Web au lieu de la balise HTML de lien. Bien que les deux servent le même objectif, l’importation CSS utilise plus de ressources que la liaison directe à vos propres styles.

11. Activez la mise en mémoire tampon :

Lorsque vous visitez un site Web, tout le contenu de la page est stocké dans une zone de stockage temporaire (appelée cache) sur votre disque dur. Ce processus est très utile car lors des visites suivantes, votre navigateur appellera la page à partir du cache sans avoir à envoyer une autre requête HTTP au serveur.

Si vous créez un site WordPress, des plugins tels que W3 Total Cache peuvent être utilisés afin d’activer la mise en cache.

Si vous avez un site HTML statique, vous pouvez activer la mise en mémoire tampon avec l’en-tête Expires dans votre fichier htaccess.

Une fois activé, l’en-tête Expires permettra non seulement de gagner du temps pour télécharger les fichiers mis en cache, mais contribuera également à réduire le nombre de requêtes HTTP.

12. Nettoyage de la base de données :

Si vous utilisez un CMS comme WordPress ou Joomla pour héberger votre site. Pendant la procédure d’installation – c’est-à-dire l’ajout ou la suppression de plugins, la création et la mise à jour de publications, l’installation de mises à niveau, etc. – la base de données exécutant le CMS deviendra très pleine et lente. Pour éviter cela, vous devez utiliser le plugin WP-Optimize pour nettoyer régulièrement votre base de données.

13. Boostez la vitesse WordPress :

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

WordPress contient de nombreux plugins d’optimisation des performances, qui aident à améliorer votre site Web. L’un des plus complets est celui des perfmatters qui contiennent de nombreux outils d’accélération des performances populaires.

L’avantage de cette extension est que la plupart de ses techniques d’optimisation sont affichées via une interface utilisateur simple, ce qui la rend facile à utiliser.

14. Installez l’outil Google PageSpeed :

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Est une collection de modèles open source pour les serveurs Web Apache et Nginx, et il aide à optimiser votre site en mettant en œuvre certaines des techniques d’optimisation des performances les plus efficaces.

Si vous possédez cet outil, vous pouvez télécharger les modèles et les installer sur votre serveur Web, sinon vous devrez rechercher un fournisseur d’hébergement pour l’implémenter.

Les hébergeurs Web proposent généralement cela avec des plans d’hébergement de première classe, bien que certains comme GoDaddy l’installent sur leurs serveurs d’hébergement Linux.

15. Réduisez les recherches DNS :

L’un des facteurs les plus importants affectant la rapidité de chargement de votre site (vitesse site web) est le temps nécessaire aux recherches DNS. La recherche DNS est le processus de recherche de l’adresse IP associée à une URL.

Une façon d’accélérer votre site est de réduire le nombre de noms d’hôte différents. Moins de requêtes DNS réduiront le temps de réponse et entraîneront un chargement rapide des sites Web.

En outre, le temps nécessaire pour interroger les enregistrements DNS dépend de la vitesse du fournisseur DNS.

16. Passez à un meilleur hébergeur Web :

Si vous essayez d’accélérer votre site (améliorer la vitesse site web), mais que vous n’avez pas remarqué beaucoup de différence, le problème peut être l’hébergement Web.

De nombreux hébergements Web peu coûteux sont très encombrés et utilisent des serveurs qui manquent de ressources suffisantes pour allouer suffisamment à chaque site Web.

Au lieu de cela, vous devez rechercher les différentes options avant d’utiliser un hébergeur et le plan d’hébergement de votre site.

17. Utilisez un réseau de diffusion de contenu :

En plus de choisir un meilleur hébergeur Web, vous devriez également envisager d’utiliser un réseau de diffusion de contenu (CDN).

Contrairement à un serveur spécifique à un site, un CDN utilise un réseau de serveurs qui distribuent du contenu à des serveurs du monde entier, ce qui le rapproche de vos visiteurs, quel que soit leur emplacement.

Les CDN accélèrent un site Web en réduisant la distance physique entre le contenu et les visiteurs. Vous pouvez héberger toutes sortes de contenus avec des CDN et utiliser plusieurs contenus pour des sites spécifiques.

18. Surveillez fréquemment les performances :

Vitesse site web : 18 façons pour l’améliorer

Il est nécessaire de surveiller fréquemment les performances. Non seulement pour aider à évaluer l’impact des nouveaux ajouts et modifications, mais également pour indiquer les composants du site qui nécessitent une attention particulière.

Le test de vitesse du site Pingdom est l’outil en ligne le plus populaire, il teste non seulement le temps de chargement de la page, mais indique également des problèmes.

Pour améliorer la vitesse site web, il suffit de suivre les conseils que nous avons mentionné dans cet article !

Plus d’articles de technologie :

Lien Court

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et d’analyser notre trafic ...Lire plus

j'accepte